Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Dordogne : la famille Pécharas se bat toujours pour sauver sa mare aux grenouilles

-
Par , France Bleu Périgord, France Bleu

Un an après le début de leurs ennuis judiciaires et la médiatisation de leurs soucis de voisinage, Annie et Michel Pécharas, organisent une fête de la mare chez eux à Grignols pour sensibiliser à la sauvegarde de ces points d'eau essentiels pour la biodiversité.

Annie et Michel Pécharas profitent de leur mare avec leurs petits-enfants.
Annie et Michel Pécharas profitent de leur mare avec leurs petits-enfants. © Radio France - Benjamin Fontaine

Il y a tout juste un an, France Bleu Périgord vous révélait les ennuis judiciaires de la famille Pécharas de Grignols. Annie et Michel ont été condamnés par la justice à remblayer leur mare au prétexte qu'elle dérangerait leurs voisins. Le coassement des grenouilles qu'elle abrite empêcherait ces derniers de vivre paisiblement.

Le couple vit avec 535 euros par mois

Depuis, de l'eau a coulé sous les ponts, les Pécharas ont reçu des centaines voire des milliers de soutiens à travers la France et même le monde. Une association a été créée pour les soutenir et leur affaire est désormais entre les mains des juges de la Cour de Cassation. "On sait maintenant que la juge de la cour d'appel de Bordeaux est allée à l'encontre de six textes de loi. On attend l'arrêt de la Cour pour la fin d'année mais on a bon espoir," explique Annie. Mais en attendant, depuis le mois de septembre, le couple ne vit qu'avec 535 euros par mois. "Comme nous ne voulons pas reboucher la mare nous devons verser 300 euros par mois mais il en est hors de question. Du coup, nos comptes ont été bloqués. Aujourd'hui on doit plus de 130.000 euros," se désole Michel.

Les grenouilles sont encore là et profitent de la mare ! - Radio France
Les grenouilles sont encore là et profitent de la mare ! © Radio France - Benjamin Fontaine

Ce week-end, Annie et Michel Pécharas participent à la fête des mares et ont organisé chez une petite fête autour de leur point d'eau en partenariat avec la société nationale de protection de la nature. "Elle est très jolie cette mare, on entend les grenouilles et on voit les animaux qui vivent autour, c'est sûr les grenouilles doivent faire du bruit quand elles s'accouplent mais ça ne doit pas durer très longtemps," confie Camille, un ami d'Annie et Michel. Pour l'occasion, des membres de l'association girondine Cistude sont venus expliquer au public tout l'intérêt des mares. "Elles sont très importantes car des animaux y vivent, d'autres viennent y boire. Il y a toute une chaîne alimentaire qui se créée. Et bien sûr les amphibiens qui sont là sont protégés," explique Elodie.

Annie Pécharas bien déterminée à ne rien lâcher.

Choix de la station

France Bleu