Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Dordogne : les morilles pointent le bout de leur cône

lundi 2 avril 2018 à 12:38 Par Benjamin Fontaine, France Bleu Périgord

Moins prisé que le cèpe, la morille fait son apparition en Périgord. On commence à en trouver quelques-unes dans le département.

Les morilles se trouvent en petites quantités en Dordogne.
Les morilles se trouvent en petites quantités en Dordogne. © Getty - Getty images

Beaucoup de pluie, un peu de soleil et pas trop de chaleur. Un temps à ne pas mettre un Périgourdin dehors mais tout-à-fait convenable pour faire sortir les morilles de terre. C'est le tout début de la saison pour ce champignon assez rare et peu connu des habitants de Dordogne. Une saison qui va prendre fin dès l'arrivée des premières chaleurs.

La morille est capricieuse

La morille a une forme conique et un chapeau alvéolé. Il en existe plusieurs variétés. On la trouve au bord des chemins, dans les petits bois, sur des terrains calcaires, accidentés ou qui viennent d’être brûlés. "C'est un champignon très capricieux. Vous pouvez en trouver devant votre portes parce que vous avez remué votre terrain et ne plus en voir les années d'après," explique Marie-Therèse Boudard, la présidente de la société mycologique du Périgord. "Certains en trouvent aussi sous les frênes. Il faut un terrain meuble, humide."

Attention, champignon toxique

En ce week-end de Pâques, Cécile en a trouvé 500 grammes du côté d'Archignac. "Nous étions en promenade dans un secteur que nous connaissons et nous en avons trouvé un peu par hasard, c'était la surprise !" s'amuse la Périgourdine. "C'est mon champignon préféré. J'adore son goût un peu fumé, très raffiné. _Je fais revenir la morille dans du beurre et des échalotes_. Je la laisse infuser dans la crème et je verse sur des œufs cocottes avant de passer ça au four. C'est très bon !"

Il faut toutefois rester vigilant face aux morilles. Le champignon doit être bien nettoyé et bien cuit car il peut être toxique. En cas de doute après votre cueillette, rapprochez-vous d'une pharmacie ou demandez conseil à la société mycologique du Périgord.