Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Dordogne : Stéphane Bern critique à nouveau le projet de contournement de Beynac

samedi 15 septembre 2018 à 14:37 Par Emeline Ferry, France Bleu Périgord

Invité sur France Inter ce samedi, le Monsieur patrimoine du gouvernement s'est a nouveau exprimé sur le projet de déviation de Beynac, auquel il est farouchement opposé.

Stéphane Bern assure avoir eu un coup de coeur pour Mirmande, "comme pour chacun des villages sélectionnés".
Stéphane Bern assure avoir eu un coup de coeur pour Mirmande, "comme pour chacun des villages sélectionnés". © Radio France - Camille André

Beynac-et-Cazenac, Dordogne, France

Ce n'est pas la première fois qu'il montre son opposition au projet de contournement de Beynac. Ce samedi 15 septembre, Stéphane Bern s'est une nouvelle fois exprimé à ce sujet. Invité sur France Inter à l'occasion des Journées du patrimoine, et du loto du patrimoine, l'animateur en a profité pour réagir contre ces travaux dans la vallée de la Dordogne.

"On massacre en permanence le patrimoine, et pas seulement le patrimoine bâti, mais aussi les sites naturels, la vallée de Beynac par exemple, ou près de Strasbourg. C'est monstrueux, c'est toute une faune, une flore qu'on abat... Tout ça pour construire une autoroute. On marche sur la tête", a déclaré Stéphane Bern.

"C'est monstrueux, c'est toute une faune, une flore qu'on abat... Tout ça pour construire une autoroute" - Stéphane Bern

Celui est chargé de mission de préservation du patrimoine, par Emmanuel Macron, s'est déjà opposé plusieurs fois avec Germinal Peiro, président du département de la Dordogne et fervent défenseur du projet de Beynac.

Stéphane Bern a encore une fois critiqué le projet de Beynac.

Il a d'ailleurs profité de l'interview pour lui envoyer un nouveau tacle. "C'est de tous azimuts, les hommes politiques sont de tous bords. Certains à gauche, comme à Beynac. D'autres plus à droite, dans l'est de la France, à Kolbsheim", a ajouté l'animateur.