Climat – Environnement

Dordogne : un séjour 100% écolo

Par Caroline Pomès, France Bleu Périgord lundi 8 août 2016 à 5:10

Dominique et Brigitte Garos-Pabois, propriétaire du gîte de l'esperluette à Fonchy
Dominique et Brigitte Garos-Pabois, propriétaire du gîte de l'esperluette à Fonchy © Radio France - Caroline Pomès

A partir de ce lundi nous vivons sur les réserves des ressources naturelles de la planète. Un état qui ne pourra pas durer indéfiniment et d'ailleurs certains ont déjà compris l'urgence de la situation et dévouent leur temps à informer les autres

« Nous avons une démarché pédagogique, explique Brigitte Garos-Pabois, écolo dans l'âme. On ne veut pas forcer, ni pousser les gens à devenir éco-responsable. » Cette ancienne institutrice s'est installée avec son mari à Fonchy dans le nord de la Dordogne il y a 9 ans. Ils louent leur grange rénovée depuis 3 ans : le gîte de l'esperluette. Ici tout est fait dans le respect de la nature. Mur en paille et chaux, douche à l'eau de pluie, chauffage aux panneaux solaires... les hôtes doivent s'adapter.

« Quand les visiteurs voient les toilettes sèches, ça doit être un choc. » - Brigitte Garos-Pabois, gérante du gîte.

« C'est pas toujours évident au début mais ils finissent par s'y habituer et même apprécier.» Le couple d'hôtes prend le temps de partager des moments avec les visiteurs et c'est à ce moment-là qu'ils essayent de « planter des graines » chez les personnes. « On les incite à essayer chez eux », raconte Dominique. Selon lui, ce n'est pas compliqué d'essayer une semaine ou deux les toilettes sèches puis de repasser à l'eau si ça ne plait pas. Mais être écolo passe également par d'autres gestes notamment l'achat plus responsable : le bio et local.

Jean-Louis et Gislaine ont réservé deux jours. Le compost et la récupération d'eau de pluie pour le jardin, ils connaissent déjà. Mais à peine arrivés, ils ont déjà appris de nouvelles choses. « Sa technique de permaculture - recréer la terre naturelle de forêt dans un potager - je vais la tester chez moi », assure Jean-Louis même si finalement il finira par avouer que ce mode de vie 100% écolo serait trop compliqué pour lui. Mais faire des petits gestes au quotidien, ça c'est possible !

Partager sur :