Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Dordogne : un village envahi par les moucherons

vendredi 22 août 2014 à 18:47 Par Nacime Rahoui, France Bleu Périgord

Le village de Puyrenier, situé à la frontière avec la Charente, est envahi par les moucherons depuis le début de l'été. Chaque jour, des camions déversent des tonnes de carottes dans les champs pour nourrir les vaches. Sauf qu'en pourrissant, ces légumes attirent des milliers de bestioles. Les villageois sont à cran...

Avec les moucherons, impossible de manger dehors, même en plein été
Avec les moucherons, impossible de manger dehors, même en plein été © Radio France - Nacime Rahoui

Et si une des dix plaies d'Egypte était en train de s'abattre sur Puyrenier? Depuis le début de l'été, le village de 63 habitants, dans le Nord du département, est envahi par des moucherons. Et pour les villageois, c'est un cauchemar. Chaque jour, des camions traversent le bourg pour aller déverser des tonnes de carottes dans les champs avoisinants. Des carottes qui sont destinées à nourrir un troupeau de 540 vaches. Seul problème, et de taille, en pourrissant, ces légumes attirent des milliers de moucherons.

"Il faut faire quelque chose, parce que je craque!" — Françoise, villageoise

Françoise et Bernard habitent une maison située à seulement quelques mètres du champ. Et leur intérieur est envahi de bestioles. Sur les tables, le carrelage, le plafond, la vaisselle... partout il y a des moucherons. Françoise est à bout : "Tous les jours, je passe l'aspirateur, j'achète de la bombe, des serpentins... mais j'en peux plus, je craque... et je déprime (pleurs)". Heureusement, son conjoint Bernard est là. Ce retraité a beaucoup voyagé dans sa vie, mais il n'avait jamais vu ça : "J'ai connu le Midi, le Sahara avec les criquets, mais là je ne sais pas quoi faire ". Le couple ne peut même pas profiter de l'été pour manger dehors, impossible avec les insectes. "On doit couvrir nos verres, mettre les fruits sous une coupole, bref, se protéger " précise Bernard.

Bernard dénonce des conditions de vie insalubres

Françoise et Bernard dépensent 200€ par mois pour lutter contre les moucherons - Radio France
Françoise et Bernard dépensent 200€ par mois pour lutter contre les moucherons © Radio France - Nacime Rahoui

Le maire du village, Pierre Morin, est conscient qu'il faut faire quelque chose. Il a essayé d'entrer en contact avec le propriétaire du champ, en vain : "J'ai essayé de parler avec le responsable de tout ça, mais il ne veut pas me parler. Je lui laisse encore un peu de temps. Et, sinon, je vais me tourner vers la chambre d'agriculture. Je ne sais pas si c'est légal de déverser autant de carottes par rapport au nombre de vaches. Et je crois que ça doit être enfoui dans les 48 heures normalement ". Les habitants, de leur côté, avaient l'intention de faire une pétition. Mais ils ont renoncé, "car même en faisant signer tout le village, ça faisait 63 signatures, pas assez pour avoir de l'impact " déclare Françoise. Mais ils pourraient écrire au préfet prochainement.

Le reportage de Nacime Rahoui à Puyrenier