Climat – Environnement

Dordogne : une centaine de personnes manifestent contre les éoliennes en forêt de la Double

Par Marie-Sylvie Prudhomme et Pauline Ben Ali, France Bleu Périgord lundi 19 septembre 2016 à 12:45

Une centaine de personnes se sont rassemblées devant la mairie de Saint-Aulaye pour dire non aux éoliennes
Une centaine de personnes se sont rassemblées devant la mairie de Saint-Aulaye pour dire non aux éoliennes © Radio France - Pauline Ben Ali

Une centaine de personnes se sont rassemblées ce lundi matin devant la mairie de Saint-Aulaye en Dordogne. Elles protestent contre le projet d'implantation d'éoliennes pour lequel l'enquête publique démarre aujourd'hui.

Près d'une centaine d'opposants au projet d'éoliennes de Puymangou-parcoul se sont rassemblés ce lundi matin devant la mairie de Saint-Aulaye en Dordogne. A l'appel notamment de l'association 3D,  "Défendons le val de Dronne et la forêt de la Double contre les projets qui les menacent".

Ces associations protestent contre le projet d'implantation d'éoliennes dans la forêt de la Double et dans le Val de Dronne. C'est en effet ce lundi que démarre l'enquête publique sur le projet de la société allemande Abo Wind.

Les opposants énumèrent leurs arguments pour tenter de contrer le projet.

Sous une flopée de pancartes, Michel très remonté contre le projet, estime qu'il est inutile et nuisible pour l'environnement "Il n'y a pas de vent ici, et en plus on va nous construire des éoliennes qui font près de 200 mètres, vous vous imaginez ? Ce sont les deux tiers de la tour Eiffel!" ironise le manifestant.

Les avions bombardiers d'eau ne pourront pas intervenir dans un rayon de 600 mètres autour de chaque éolienne. _ Thierry Bonne, président d'Asso3D

Pas de vent, pas assez rentable, trop près des habitations, les opposants énumèrent les arguments dont celui aussi des incendies "Les avions bombardiers d'eau ne pourront pas intervenir dans un rayon de 600 mètres autour de chaque éolienne et en l'espace de 12 jours, on a eu trois incendies à moins de 12 km du projet de Puymangou-Parcoul" affirme Thierry Bonne, le président d'Asso3D. Pour Abo Wind le porteur de projet, il n'y a pas lieu de s'inquiéter car le risque des feux de forêt est pris en compte dans le dossier d'étude d'impact.

Une centaine d'opposants, devant la mairie de Saint-Aulaye ce lundi.  - Radio France
Une centaine d'opposants, devant la mairie de Saint-Aulaye ce lundi. © Radio France - Pauline Ben Ali

Le projet de parc éolien de "Puymangou-Parcoul" prévoit l'implantation de cinq éoliennes. L'enquête publique qui démarre ce lundi se terminera le 28 octobre prochain. Les habitants sont donc appelés à se prononcer en faveur ou non du projet. Trois commissaires mandatés par l'Etat seront ensuite chargés de faire une synthèse de tous les avis qu'ils remettront ensuite à la préfète de Dordogne. C'est elle qui aura le dernier mot dans cette affaire.

Une manifestation début août avait déjà réuni plus de 200 personnes. Les opposants ont reçu l'appui de plusieurs élus du secteur, des maire, mais également le sénateur de la Dordogne et ancien président du Conseil Général, Bernard Cazeau.