Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

VIDEO Les pompiers en alerte sur les feux de forêt en Drôme Ardèche

jeudi 21 juillet 2016 à 6:13 Par Tommy Cattaneo, France Bleu Drôme Ardèche et France Bleu

Les pompiers de Drôme et d'Ardèche étaient en alerte mercredi. Avec la chaleur et le vent, le risque d'incendie était sévère, même très sévère au nord des deux départements. Du coup, les hommes du groupement d'intervention feux de forêt étaient sur qui-vive.

Les quatre camion du Giff centre sont restés à la caserne d'Allex-Montoison tout l'après-midi.
Les quatre camion du Giff centre sont restés à la caserne d'Allex-Montoison tout l'après-midi. © Radio France - Tommy Cattaneo

Il a fait chaud et il y avait beaucoup de vent ce mercredi en Drôme Ardèche. Le risque d'incendie était donc sévère, et même très sévère dans le nord de la Vallée du Rhône. Alors les pompiers du Giff, les groupements d'intervention feux de forêt, se tenaient prêts à intervenir au moindre départ de feu. Ils étaient une soixantaine en Ardèche, et 54 dans la Drôme. Dont 18 à la caserne d'Allex-Montoison.

De longues heures d'attente

Ces pompiers sont en "stand by", comme ils disent. Quatre par camion, portes ouvertes, les pompiers restent parfois assis à l'intérieur pendant des heures. "On discute, on regarde aussi la télé sur nos téléphones portables, on s'occupe comme on peut", confie André derrière son volant. "Toujours en restant disponible en cas de départ parce qu'il faut être rapide". Assis à l'arrière, Kévin va plutôt mettre ce temps d'attente à profit. "J'ai ramené quelques bouquins pour réviser mon examen du permis poids lourd", explique le jeune sapeur-pompier. Mais pas le temps de sortir les livres. Le chef de groupe emmène tout le monde en exercice.

Tout le matériel est déjà dans le camion, à portée de main. - Radio France
Tout le matériel est déjà dans le camion, à portée de main. © Radio France - Tommy Cattaneo

Il s'agit de simuler une situation critique : les véhicules du Giff sont pris au piège des flammes. Et les quatre camions vont se protéger les uns les autres en créant une barrière d'eau. Les camions déroulent leurs "queues-de-paon", des tuyaux d'une dizaine de mètres qui projettent de l'eau dans toutes les directions. "On va former un arc de cercle avec de l'eau qui va nous protéger de l'incendie", détaille le capitaine Philipe Perez, qui dirige la manœuvre.

Bien sûr, si cette technique doit être utilisée sur le terrain, la situation sera critique. Mais les pompiers pourront compter sur les renforts aériens. Les hommes du Giff vont rester mobilisés tout l'été. Ils sont aussi aidé par des agents de l'ONF et des forestiers, qui guettent tout départ de feu.

Reportage : l'attente dans le camion des pompiers du Giff.