Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Drôme : une espèce rare d'abeille réapparaît dans le Diois

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu

L'abeille maçonne des hangars était devenue quasi-introuvable depuis plus de 50 ans. Mais dans le Diois, la découverte de deux nids par un passionné a permis de retrouver cette espèce particulière.

Cette espèce est légèrement plus grosse que l'abeille classique, et construit en partie son nid avec des gravillons.
Cette espèce est légèrement plus grosse que l'abeille classique, et construit en partie son nid avec des gravillons. - Vincent Albouy

Saint-Roman, France

Il y a 150 ans, l'abeille maçonne des hangars était très présente en Provence, en particulier dans le Vaucluse. Un célèbre naturaliste du XIXème siècle, Jean-Henri Fabre, a beaucoup étudié cette espèce. À tel point qu'il a échangé par lettres avec Charles Darwin sur le sujet. 

L'essor de l'agriculture moderne, avec l'arrivée de pesticides et la disparition du sainfouin cultivé - un fourrage qui nourrissait les chevaux-, dont raffole cet insecte, l'a fait pratiquement disparaître. 

Deux nids dans le Diois

Mais dans le Diois, deux nids résistaient encore et toujours à l'envahisseur. C'est Philippe Haeringer qui a mis la main dessus il y a quelques années, après de minutieuses recherches. Pour ce géographe à la retraite, qui habite à Saint-Roman, c'est une excellente nouvelle : 

Cela va à contre-courant des alarmes qu'on reçoit sur la disparition des abeilles et de toutes les espèces qui butinent. Ça redonne du courage - Philippe Haeringer, qui a redécouvert des abeilles dans le Diois

Une quête de près de 50 ans

Vincent Albouy a aussi longtemps cherché cette abeille. Depuis les années 70 même, quand cet écrivain naturaliste découvre les écrits de Jean-Henri Fabre. Mais impossible de voir un nid typique de cette espèce, fait de terre, de gravillons et de salive. Il lance un appel pour en retrouver les traces.  Alors quand Philippe Haeringer y répond, le sexagénaire est aux anges : 

Quand j'ai vu les nids, j'ai ressenti une certaine émotion. J'ai vraiment vu ce que Fabre décrivait. Ça m'a aussi fait beaucoup de bien parce qu'on accumulait les mauvaises nouvelles pour les insectes depuis des années - Vincent Albouy, qui cherchait l'abeille depuis près de 50 ans. 

Le Diois, paradis de l'espèce 

Celle qu'on appelle aussi chalicodome des hangars a été retrouvé dans le Diois pour deux raisons, selon ces passionnés. D'abord, c'est un des seuls endroits en France où le sainfoin est encore cultivé, notamment dans le haut-Diois. Et puis, la très faible présence de pesticides et d'insecticides. Ici, la majorité des exploitations agricoles sont bios. 

Mais Vincent Albouy et Philippe Haeringer tempèrent : ce n'est pas encore une totale redécouverte, puisque seuls deux nids ont pour l'instant été retrouvés.