Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Du Futuroscope de Poitiers jusqu'au Cap Nord en Norvège, 5.000 km en voitures électriques !

-
Par , France Bleu Poitou

Partie de Poitiers le 10 février, la Green Expedition est arrivée ce weekend à destination, au Cap Nord, le point le plus septentrionale de l'Europe, en Norvège. Récit d'un périple écolo à bord de petites voitures électriques.

5.000 km ça use, ça use...
5.000 km ça use, ça use... - Green Expedition

Prendre le petit-déjeuner avec le peuple des Samis, éleveurs de rennes, voir la petite Sirène de Copenhague, déguster un crabe royal géant au bord de la mer de Norvège... Les équipages de la Green Expedition vont avoir des dizaines d'anecdotes à raconter après leur périple de 5.000 kilomètres entre Poitiers, Paris et le Cap Nord, à bord de petites citadines électriques. 

"Nous avons traversé les Pays-Bas, le Danemark, la Suède et la Norvège ! Des paysages incroyables, des fjords et là on se rend compte du bénéfice de rouler en voiture électrique parce qu'on se déplace sans bruit et on traverse des grands espaces encore préservés et on continue à les préserver avec ce moyen de transport, c'est un ressenti assez génial !" 

Directeur de création au Futuroscope, Olivier Héral et son co-pilote Marcel Cabdevila, représentant du parc d'attraction de la Vienne, ont formé l'un des quatre équipages de la Green Expedition. Les trois véhicules et la moto électrique engagés dans cet éco-raid pouvaient parcourir 250 km sans recharge.

Moins 30 degrés, des vents soufflant à 300 km/h 

"Plus on avance, plus on a le sentiment d'une route du bout du monde et d'ailleurs les quinze derniers kilomètres, c'est un chasse-neige qui nous ouvre le chemin, certains appellent ce coin l'enfer blanc" raconte Olivier Héral à propos des derniers kilomètres avant le Cap Nord.

"C'était une crainte des constructeurs de batteries de voir si elles pouvaient tenir par ces températures glaciales et bien nous avons fait tomber ces préjugés : oui les batteries résistent au froid, oui les autonomies sont suffisantes pour faire des grands trajets. Ce mode de locomotion est plus qu'écologique, c'est un moyen logique"

Défi technologique, la Green Expedition est aussi une aventure humaine. Lorsque les équipages se sont retrouvés sans borne de recharge électrique, c'est un artisan norvégien en weekend qui est revenu rouvrir boutique pour permettre aux voitures de se brancher. Olivier Héral prend l'avion lundi soir pour rentrer à Poitiers. Même avec le kérosène du vol retour, le bilan carbone de leur expédition reste certainement négatif...

L'itinéraire de la Green Expédition
L'itinéraire de la Green Expédition -
Choix de la station

À venir dansDanssecondess