Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Les communes de la métropole de Montpellier qui consomment le moins d'eau et d'électricité

dimanche 29 juillet 2018 à 8:07 Par Sébastien Garnier, France Bleu Hérault

L'ALEC, l'agence locale de l'énergie et du climat, a dévoilé jeudi soir aux élus le classement pour les inciter à contrôler leurs budgets. Il faut savoir que chaque année près de 13 millions d'euros sont dépensés en eau et en énergie sur les 31 communes de la métropole de Montpellier.

arrosage automatique
arrosage automatique © Maxppp -

Montpellier, France

Sachez d'abord que globalement, les communes de la Métropole dépensent un peu moins que la moyenne nationale. L'ALEC a mesuré la consommation dans les bâtiments publics (écoles, gymnases, mairies) et a établi un ratio par habitant. Pour l'électricité et le gaz  Montpellier est la mieux classée devant Castelnau-le-Lez, Cournonsec, Clapiers et Murviel-les-Montpellier. 

Pour l'eau, la facture moyenne est de 4,3 euros/hab/an. Là encore Montpellier et Castelnau sont dans le top 5 mais Restinclières est sur la plus haute marche. Concernant l'éclairage public, Montpellier est troisième derrière Restinclières. La numéro 1, c'est Prades-le-Lez qui pratique l'extinction la nuit entre 1h et 5h.  Cette pratique  lui permet d'économiser 11.000 euros par an  et d'éviter13,8 tonnes de dépenses de CO2soit 570 allers-retours Montpellier-Nîmes en voiture.

Montpellier et Castelnau bons élèves

Montpellier et Calstelnau-le-Lez, les deux plus grandes villes de la Métropole sont toujours bien classées car elles disposent d'un service dédié aux économies d'énergie. Ce n'est pas le cas dans les petites communes. Il suffit parfois de pas grand chose, explique Mathieu Audic conseiller en énergie à l'ALEC : "Si on baisse de 1 degré la température dans un gymnase, on peut faire 10% d'économies."

Selon l'ALEC, une commune de 8.000 habitants peut, avec des actions simples, économiser 15.000 euros par an.