Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

EDF Corse aux Antilles : le retour des héros

vendredi 29 septembre 2017 à 17:10 Par Hélène Battini, France Bleu RCFM

Une première cohorte d'agents EDF Corse est de retour des Antilles ce vendredi. 36 volontaires s'étaient rendu à St-Martin, St-Barthélemy et en Guadeloupe, suite au passage des cyclones Irma et Maria il y a trois semaines. Ce midi 14 agents ont été accueillis aux aéroports de Bastia et d'Ajaccio.

Une partie des volontaires EDF Corse au départ d'Ajaccio
Une partie des volontaires EDF Corse au départ d'Ajaccio © Radio France - Olivier Castel

Corse, France

Durant trois semaines, chacun a participé activement aux travaux et aux manœuvres de réalimentation en électricité de ces îles fortement impactées. Les réalimentations progressent mais de nombreux foyers restent encore privés d'électricité. L'objectif étant de parvenir à rétablir l'ensemble des réseaux électriques à compter du 10 octobre prochain.

"On pensait qu’on avait atterri dans un endroit où il y avait eu la guerre, qu’une bombe avait sauté"

Fabrice Mancini, technicien : « Lorsqu’on a vu ça on pensait qu’on avait atterri dans un endroit où il y avait eu la guerre, qu’une bombe avait sauté. On avait des collègues à St Martin qui avaient leurs maisons détruites, ils arrivaient le matin avec le moral comme si de rien était, on a pris sur nos congés pour aller les aider. On est resté 15 jours on a vu l’évolution, la végétation était toute brûlée par l’eau salée, ça commence à repousser, les magasins commencent à rouvrir, ça commence à se reconstruire. C’est un marathon pas un sprint, eux ils prennent leur temps, ils savent qu’ils vont reconstruire, ils ont l’habitude, ils en ont jamais vu des comme ça mais pour eux c’est rien de grave. »

« Ce ne sont pas les mêmes méthodes de travail que nous, tout était dégradé, il a fallu s’adapter. Ils ont vu la différence entre nous et les gens du continent, il y a même des gens avec qui on a gardé contact, à qui on va envoyer des choses. Ils avaient les maisons détruites, ils nous ont invité le soir pour manger, ils ont fait des barbecues, ils sont solides, ils nous ont ému. »

Un bilan très positif

Didier Berthe, adjoint au chef de service réseaux EDF Corse : « Un bilan très positif puisqu’à ce jour une grande majorité des clients de Saint Barthélémy ont été réalimentés, à hauteur de 80%,. Nous avons été très bien accueillis par la population, leur priorité c’était de voir des gens qui pouvaient leur ramener de l’électricité très rapidement. Ils avaient en tête le dernier cyclone « Luis », il y a 22 ans, ils avaient mis des mois à avoir l’électricité, ce qu’ils ont trouvé extraordinaire c’est que 15 jours après notre arrivée une grande partie de l’île avait déjà de l’électricité. »

La vie reprend...

« Les journées sur place démarraient très tôt, on commençait à 6h du matin et on terminait vers 20h.Tout le réseau basse tension était au sol, il a fallu faire un diagnostic du réseau pour sécuriser l’existant et réalimenter rapidement la clientèle. On était une cinquantaine de personnes sur place avec quatre entreprises locales. Ce qui est frappant quand on arrive sur l’île c’est toute la végétation ravagée, plus que des troncs d’arbres cassés, des maisons dévastées avec pour certaines les intérieurs soufflés, mais aussi la faculté de la population à se remettre debout pour mettre en place une nouvelle vie économique, au bout de trois semaines il y avait déjà des boutiques qui commençaient à rouvrir, et depuis mercredi les écoles ont rouvert sur Saint Barthélémy. »

...mais la mobilisation continue

« Quatorze agents étaient partis sur Saint Martin, nous nous étions deux sur Saint Bart et trois personnes en Guadeloupe. Quatorze personnes sont revenues, plus les deux personnes qui étaient sur Saint Bart mais nous avons été remplacés par le même nombre d’agents, la mobilisation continue, on veut au 10 octobre avoir réalimenté le maximum de personnes. »

D'autres agents corses partiront pour les Antilles dans les jours à venir et poursuivront, à leur tour, ce remarquable élan de solidarité.