Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Eleanor : les stations de ski des Pays de Savoie se préparent à l'arrivée de la tempête

Chutes de neige exceptionnelles et très fortes rafales de vent, jusqu'à 200 km/h, sont attendues ce mercredi sur les stations de ski des Alpes du Nord. En Savoie et Haute-Savoie, en vigilance orange, plusieurs stations ont déjà en partie fermé leur domaine, par précaution. Tour d'horizon.

Les plupart des stations de Savoie et de Haute-Savoie ont partiellement fermé leur domaines à cause des fortes chutes de neige et rafales de vents annoncées. (Ici La Plagne ce mercredi après-midi).
Les plupart des stations de Savoie et de Haute-Savoie ont partiellement fermé leur domaines à cause des fortes chutes de neige et rafales de vents annoncées. (Ici La Plagne ce mercredi après-midi). - © Auteur - J.B.

Pour l'instant, ce mercredi midi, en Haute-Savoie, seule Chamonix est totalement fermée. Il y est impossible de skier, même sur le front de neige et aucune remontée ne fonctionne.

Publicité
Logo France Bleu

Des vents à plus de 100 km/h ont été recensés à 2.000 mètres d'altitude. Le téléphérique de l'Aiguille du Midi est également à l’arrêt.  Seul le domaine des Houches, est ouvert dans la vallée.

Chamonix et Valfréjus totalement fermés 

Toujours en Haute-Savoie, la seule route d’accès au village de Tour est dans un couloir d'avalanche et devrait fermer. Les habitants sont en état d'alerte. C'est déjà le cas pour le col des Montets qui mène au village de Vallorcines, inaccessible jusqu'à nouvel ordre.

Partout ailleurs en Haute-Savoie, les domaines ferment progressivement, à mesure que le vent forci : dans le Grand-Massif, aux Portes du soleil, aux Aravis, ou à Saint-Gervais/Megève, seuls les téléskis et télécabines situés en partie basse de domaine sont ouverts. 

Enfin, l’ensemble des massifs reste placé en niveau de risque avalanche fort (4 sur 5) annonce la préfecture de Haute-Savoie qui appelle à limiter au maximum ses déplacements.

100 km/h de vent à 2.000 mètres d'altitude

En Savoie, les stations de Valfréjus et Val d'Isère ont totalement fermé leurs domaines préventivement dès ce mercredi. "Impossible de prendre le risque de faire fonctionner les remontées" explique le directeur de Val Fréjus Marcus Schlapman.

Val Thorens et les Trois Vallées

La plupart des autres stations ont, au moins, pris la décision de fermer leurs parties hautes. À Val Thorens, la plus haute station d'Europe à 2.300 mètres d'altitude, le directeur de l'office de tourisme Grégory Guzzo a fait passer des messages de prévention aux vacanciers. "Tout ce qui monte en altitude ne va pas fonctionner mercredi et jeudi. Seul le bas de la station sera ouvert car on attend 2,40 mètres de neige en 48 heures et des rafales de vent allant jusqu'à 200 km/h" explique-t-il.

D'autres mesures préventives ont été prises : comme le déclenchement d'avalanches sur le domaine skiable comme sur la route, ou la fermeture des parkings dès 22 heures mardi "afin de ne pas envoyer de véhicule sur la route". Enfin, il est recommandé d'éviter les déplacements et surtout de s'éloigner des toits face aux éventuelles chutes de neige alors que la station est quasi complète en cette deuxième semaine de vacances scolaires.

À Courchevel, le domaine est fermé au-delà de 2.000 mètres d'altitude, mais le bas de la station fonctionne encore. La station encourage tout de même les piétons à ne pas sortir. La route avec les Menuires est fermée en revanche et les navettes gratuites risquent aussi de cesser de circuler.

La Plagne

À La Plagne, là aussi, des vents violents pouvant atteindre 140 km/h sont annoncés ce mercredi et ce jeudi. L’ouverture du domaine skiable est limitée : moins de 10% des pistes étaient ouvertes ce mercredi midi (12 sur 135). Enfin, le manteau neigeux étant instable, la circulation des piétons est interdite le long des routes et les "sentiers piétons sont fermés jusqu'à nouvel ordre" indique la station sur sa page Facebook . Le ski de randonnée est également "fortement déconseillé".

La station de ski de La Plagne, mercredi, se prépare à l'arrivée de la tempête Eleanor. - © Auteur - J.B.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

L'info en continu

Publicité
Logo France Bleu