Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

VIDÉO - Emboiter nos déchets recyclables fait perdre des milliers d'euros par an à Trivalis

-
Par , France Bleu Loire Océan

Si vous emboitez des emballages recyclables faits en différentes matières pour gagner de la place dans vos poubelles jaunes, ça coûte très cher à l'organisme de tri sélectif vendéen. On vous explique pourquoi.

Tapis roulants à perte de vue dans le centre Vendée Tri, à La Ferrière.
Tapis roulants à perte de vue dans le centre Vendée Tri, à La Ferrière. © Radio France - Marc Bertrand

Vendée, France

Empiler un pot de yahourt en plastique dans une boite de céréales en carton vide, mettre le tout dans le sac des recyclables, sortir la poubelle, tout mettre dans la poubelle jaune. Anodin ? 

"Désastreux", répond plutôt Marie-Thérèse Terré, de Trivalis, l'organisme qui collecte les déchets recyclables en Vendée. Mais qu'a-t-on pu bien faire de mal ?!

Le pot de yahourt contre le pot de fer

En arrivant au centre de tri, chaque déchet est scanné par une machine, chargée de trier entre carton, plastique, acier et autres bouchons de lessive. 

Nous avons un électro-aimant qui capte les emballages contenant de l'acier. Si vous mettez un pot de yahourt dans une boite de conserve, la machine envoie le pot de yahourt avec dans le bac d'acier !

Parce qu'ensuite, les déchets métalliques passent à la broyeuse, compacté en une balle de déchets en acier

Des dizaines de milliers d'euros de perdus

Ils sont vendus à une entreprise de recyclage, en l'occurence Arcelor pour l'acier. Et au milieu de cette balle... le pot de yahourt est toujours là

Le recycleur nous impute une pénalité parce qu'on a mélangé des matières d'emballage. En Vendée, ça représente 70.000 euros chaque année rien que pour l'acier. Et c'est du même ordre pour le plastique ou le carton.

D'autant qu'Arcelor ne va pas s'encombrer de recycler le pot de yahourt. Il sera jeté, et au coût financier s'ajoute donc un coût à l'environnement

Alors que faire ? C'est assez simple. Quand on trie, pour gagner de la place dans sa poubelle jaune, mieux vaut déchirer les cartons en lamelles, compacter boites et bouteilles plastique. De cette manière, la machine fait bien la différence. Et on économise des dizaines de milliers d'euros. 

L'entrée de l'usine Vendée Tri, à La Ferrière à l'est de La Roche-sur-Yon. - Radio France
L'entrée de l'usine Vendée Tri, à La Ferrière à l'est de La Roche-sur-Yon. © Radio France - Marc Bertrand