Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

En 2021, les véhicules les plus polluants seront bannis du centre de la métropole lilloise

-
Par , France Bleu Nord

Le 1er janvier 2021, les véhicules classés en catégorie 4 et 5, selon les vignettes Crit'air, n'auront plus le droit de rouler dans 11 communes du centre de la Mel. La collectivité réfléchit à des mesures pour accompagner ce changement qui concernera un quart du parc automobile.

La ZFE reprendra les vignettes Crit'Air appliquées en cas de pic de pollution avec la circulation différenciée
La ZFE reprendra les vignettes Crit'Air appliquées en cas de pic de pollution avec la circulation différenciée © Radio France - Stéphane Barbereau

Lille, France

Haro sur les voitures les plus polluantes ! La Métropole Européenne de Lille doit adopter en conseil métropolitain le 28 juin prochain une délibération sur la mise en place d'une ZFE (Zone à Faibles Emissions). L'objectif est de lutter contre la pollution de l'air en prenant des mesures radicales. 11 communes seront concernées : Lille, Lomme, Hellemmes, Lezennes, Lambersart, Mons-en-Baroeul, La Madeleine, Marquette-lez-Lille, Saint André-lez-Lille, Ronchin et Sequedin

Il s'agit du même périmètre que pour la mise en place de la circulation différenciée en cas de pic de pollution sauf Marcq-en-Baroeul dont le maire a refusé de faire partie de la ZFE. 

Dans un courrier adressé à la Mel que nous avons pu lire, Bernard Gérard se justifie : 

Il n'est pas opportun de poursuivre l'étude de la Zone de Circulation Restreinte que l'on peut laisser à l'initiative de la ville de Lille. 

"Rappelons qu'une révolution technologique va bouleverser naturellement l'empreinte écologique des véhicules avec l'arrivée, sur le marché de masse, des véhicules électriques", ajoute l'élu Les Républicains de Marc qui a refusé de parler au micro de France Bleu Nord.

C'est quoi la ZFE dans la métropole lilloise ?

Quels sont les véhicules concernés ?

Voitures particulières, utilitaires et poids lourds ayant une vignette Crit'air 4 et 5, soit des véhicules essence et diesel de plus de 14 ans que vous soyez résident ou que vous traversiez cette zone.

Quelle zone et quand ?

Sur une superficie de 60 km2 soit les 11 communes de l'hyper-centre de la métropole lilloise. L'interdiction de circuler s'appliquera jour et nuit tout au long de l'année et pas seulement en cas de pic de pollution comme c'était le cas jusque-là. 

Les grands axes traversants sont-ils concernés ?

Oui, c'était déjà le cas de la nationale 356 qui relie Lille à Roubaix-Tourcoing et à la Belgique. Ce sera toujours le cas avec la ZFE mais on y ajoute en plus le périphérique lillois soit l'A25 et l'A1 sur les communes qui sont traversées (Sequedin, Loos, Lille, Ronchin).

Pourquoi une ZFE ?

Parce que la pollution de l'air est jugée responsable, selon les études, de la mort de 1 700 à 2 400 personnes chaque année dans la métropole lilloise.

Quelles sont les mesures compensatoires ?

Les discussions se poursuivent à la Mel pour aider les propriétaires des 23 000 véhicules qui devraient être concernés par cette interdiction et qui sont domiciliés dans le périmètre, soit 23% du parc automobile total. Une aide financière est envisagée pour changer de véhicule et qui s'ajouterait aux aides et bonus de l'Etat (Le Grand Paris qui mettra une ZFE identique au 1er juillet prochain propose des aides allant de 3 000 à 5 000€). "L'idée c'est d'accompagner dans le changement les propriétaires de véhicules" explique Christiane Bouchart, la vice-présidente de la Mel chargée du développement durable qui donne un exemple : "avec les aides de l'Etat qui sont aussi sur les véhicules d'occasion, les personnes les plus modestes avec une vignette Crit'air 5 pourrait acheter une Renault Clio Crit'air 2 sans que cela ne leur coûte, pour une Peugeot 308 Crit'air 2, ça coûterait 300€ aux personnes les plus précaires qui effectuent 60 kilomètres par jour pour aller au travail".

Certains élus réclament une gratuité totale ou partielle des transports publics pour les 340 000 habitants de cette ZFE qui font figure de pionniers dans la métropole pour éprouver une telle mesure.

Quel autres moyens de transports possibles ?

La Métropole Européenne de Lille va voter en même temps que la ZFE, le vendredi 28 juin, le SDIT (Schéma directeur des infrastructures de transport) qui va fixer les grandes constructions de lignes de transports en commun dans les 15 ans à venir, dont 5 nouvelles lignes de tramways. De quoi faciliter les déplacements des automobilistes qui devront laisser la voiture au garage même si, dans certains endroits, l'ouverture de ces lignes ne se fera pas avant 2035 ! 

Des maires ont bataillé aussi pour agrandir le réseau de pistes cyclables, de stations V'Lille, de dessertes TER de leur la gare, de bus à haut niveau de service, autant d'alternatives douces à la voiture polluante.

Lille en avance ?

Pas vraiment. Grenoble a déjà mis en place le mois dernier une ZFE mais elle ne s'adresse qu'aux utilitaires et poids lourds. Paris y passera le 1er juillet pour tous les véhicules. Lyon doit suivre en 2020 uniquement pour les utilitaires et poids lourds. Strasbourg appliquera la mesure pour l'ensemble de ses habitants à partir de 2021, comme la Mel.