Climat – Environnement

En Alsace, on cuisine des tartes flambées même pendant la canicule

Par Romane Porcon, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass vendredi 26 août 2016 à 17:37

Les cuisiniers boivent régulièrement, près des fours à tartes flambées il peut faire 60 degrés.
Les cuisiniers boivent régulièrement, près des fours à tartes flambées il peut faire 60 degrés. © Radio France - Romane Porcon

Pas de répit pour les cuistots ! Même avec ces températures caniculaires, les cuisiniers du Marronnier à Stutzheim servent 400 tartes flambées chaque soir.

Dans la cuisine du restaurant traditionnel Le Marronnier à Stutzheim, il fait entre 40 et 50 degrés l'été. La climatisation étant interdite, les cuisiniers sont pour la plupart habitués. Il n'y a pas de thermomètre alors le chef cuisinier Frédéric a sa propre astuce pour prendre la température : "C'est le beurre, quand il est complétement fondu ça veut dire qu'il fait très très chaud. Il y a eu des étés avec la canicule, le beurre était complétement fondu. Pour l'instant c'est supportable le beurre il est juste mou."

C'est comme si on travaillait à l'intérieur du four

Entre les plaques, la friteuse et les fours, Thomas, jeune cuisinier de 21 ans, a du mal lui à surmonter la chaleur : "En hiver c'est avantageux, mais en été c'est un supplice ! Entre la chaleur de l'été plus les fours plus la grosse charge de travail qu'on a, on passe notre temps à courir, c'est comme si on travaillait directement à l'intérieur du four. Les chutes du Niagara,c'est sur notre front."

Il fait entre 40 et 50 degrés dans la cuisine du restaurant le Marronnier - Radio France
Il fait entre 40 et 50 degrés dans la cuisine du restaurant le Marronnier © Radio France - Romane Porcon

Les cuisiniers s'hydratent pour tenir sept heures dans cette fournaise. Johnny qui travaille ici depuis 25 ans a l'habitude : "Parfois je donne des coups de main aux tartes flambées avec les deux fours allumés ça fait 350 degrés, c'est pas évident. Quand il fait trop chaud, on a la tête vraiment lourde, on est obligé de prendre des médicaments mais on reçoit à boire toute la soirée. Parfois on prend deux, trois douches dans la journée tellement on a chaud, on transpire. On élimine en même temps, ça fait du bien. " Les cuisiniers n'ont pas peur de mouiller leur tee-shirt quand il faut servir 400 tartes flambées par soir tout l'été.

Partager sur :