Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

En Corrèze, l'entreprise Axioma cherche une alternative 100% bio au glyphosate

vendredi 5 janvier 2018 à 5:54 Par Nicolas Blanzat, France Bleu Limousin

L'herbicide controversé est accusé par certaines études d'être cancérigène probable pour l'homme. A Brive, cette entreprise qui développe des biosolutions pour l'agriculture lui cherche un alternatif.

L'entreprise Axioma compte sept salariés à Brive
L'entreprise Axioma compte sept salariés à Brive © Radio France - Nicolas Blanzat

Brive-la-Gaillarde, France

Le glyphosate fait débat. Cet herbicide, contenu dans le Roundup notamment, est accusé par certaines études, mais dédouané par d'autres, d'être cancérigène probable pour l'homme. Il vient malgré tout de voir sa licence renouvelée pour cinq ans par l'Union Européenne. Emmanuel Macron a lui réaffirmé que la France doit l'interdire "au plus tard dans 3 ans". Alors, en Corrèze, une entreprise planche pour lui trouver une alternative 100% bio.

Des produits à base d'extraits de plantes

Cette entreprise de sept salariés, c'est Axioma. Elle est basée à Brive et son coeur de métier et le développement de biosolutions pour l'agriculture. Les produits sont ici fabriqués à base d'extraits de plantes. Ils sont utilisés en plus des engrais et des pesticides chimiques mais ont pour vocation de réduire l'usage de ces derniers. "Le but est d'optimiser le ratio économique pour l'agriculteur et une conscience écologique qui permet d'avoir beaucoup moins d'impact sur l'aspect environnemental." C'est dans ce cadre que l'entreprise d'Anthony Bugeat, le patron de 36 ans, cherche une alternative au glyphosate.

"Faire en sorte que la plante ne soit plus en capacité de se développer"

Sans détailler le secret industriel, il dévoile la piste de travail. "Une plante, on peut la faire se développer. Mais on sait que son développement est dû à certaines actions de certaines parties de la plante. Et _on essaye de voir comment on pourrait limiter les actions des ces organes_. Ca évite de brûler ou détruire la plante, mais on va faire en sorte que la plante ne soit plus en capacité de se développer et s'éteigne naturellement." Ce n'est là qu'un volet des recherches d'Axioma qui a aussi développé une formulation pour la vigne. La perspective de l'entreprise pour 2018, c'est la commercialisation à plus grande échelle de ses produits grâce aux 500.000€ levés en 2017.

Rachat de l'ex Saint-Maclou dans le centre de Brive

Par ailleurs à la tête d'une autre société et co-investisseur dans trois autres structures, Anthony Bugeat vient de faire l'acquisition de l'ancien magasin d'ameublement Saint-Maclou dans le centre-ville de Brive (angle boulevard Voltaire et avenue Léo Lagrange). Il y installera, entre autres, des bureaux et un cabinet médical.

L'ancien Saint-Maclou boulevard Voltaire à Brive - Radio France
L'ancien Saint-Maclou boulevard Voltaire à Brive © Radio France - Nicolas Blanzat
L'ancien Saint-Maclou avenue Léo-Lagrange à Brive - Radio France
L'ancien Saint-Maclou avenue Léo-Lagrange à Brive © Radio France - Nicolas Blanzat