Climat – Environnement

En Corrèze, une aire pour nourrir et retenir le milan royal

Par Fabienne Joigneault, France Bleu Limousin samedi 1 juillet 2017 à 19:49

L'aire de nourrissage est dotée d'un observatoire pour les ornithologues
L'aire de nourrissage est dotée d'un observatoire pour les ornithologues - ©Sepol

C'est une première en Nouvelle-Aquitaine : une aire de nourrissage de milan royal a été inaugurée ce samedi à Saint-Bonnet-les-Tours, près d'Argentat. Un éleveur local y amènent des restes de viande pour faciliter l'implantation en Xaintrie de cet oiseau menacé.

C'est pour l'heure une démarche unique dans la région : la SEPOL, la société pour l'étude et la protection des oiseaux en Limousin a mis en service une aire de nourrissage du milan royal. Cette aire est située à Saint-Bonnet-les-Tours, en Xaintrie, près d'Argentat. C'est un espèce que la faune terrestre ne peut pas atteindre, et où un éleveur d'Auriac apporte de novembre à mars des restes de viande. L'idée étant de favoriser l'hivernage de cet oiseau menacé dans la vallée de la Maronne, plutôt que de le voir migrer. Cela permettra une meilleure reproduction au printemps.

Milan royal - Aucun(e)
Milan royal - ©Sepol

L'autre intérêt, c'est l'installation d'un observatoire à proximité de l'aire de nourrissage, avec une vitre sans teint pour voir les oiseaux sans être repéré. Troisième attrait de l'opération : le milan royal consomme les rats taupiers, et justement, leur prolifération pose de plus en plus de problèmes aux agriculteurs corréziens ! La population de milans royaux a beaucoup baissé, explique la SEPOL, alors que c'était un oiseau courant il y a encore vingt ans. En Limousin, il reste une soixantaine de couples identifiés.