Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

En Corse, les réserves en eau sont bonnes, mais la vigilance est grande

-
Par , , France Bleu RCFM

L'Office Hydraulique assure que même si les barrages sont remplis à 90%, il s'agit d'un chiffre en trompe l’œil.

Le barrage d'E Codule, en Balagna (2016)
Le barrage d'E Codule, en Balagna (2016) © Radio France

Taglio-Isolaccio, France

La question de l'eau durant l'été se pose surtout pour les micro-régions de l'île qui en disposent le moins. Notamment dans certains zones agricoles, comme celles situées dans le sud de la Plaine Orientale. Pour l'occasion, l'Office Hydraulique compte mettre en service sur la commune de Tagliu Isulacciu, d'ici 2020, un surpresseur permettant de transférer de l'eau à usage agricole depuis le Golu. Montant de l'opération, Deux millions d'euros. 

Le chantier du surpresseur de Tagliu, qui doit permettre de transférer plus d'eau entre le Golu et le sud de la plaine orientale  - Radio France
Le chantier du surpresseur de Tagliu, qui doit permettre de transférer plus d'eau entre le Golu et le sud de la plaine orientale © Radio France - Christophe Giudicelli

La sur-consommation encore une fois problématique

Durant la première semaine de juillet 2019, celle de la canicule, 2,9 millions de m3 d'eau ont été utilisés en Plaine Orientale. A titre de comparaison, lors de la canicule de 2003 ce chiffre était de 3,1 millions de m3. 

Sur toute la Corse, on annonce des réserves en eau d'environ 90% en ce début du mois de juillet. Mais malgré des barrages remplis, Xavier Luciani, le président de l'OEHC alerte sur le risque de se retrouver dans une situation délicate dans les prochains mois.

Si la canicule perdure, et si la surconsommation perdure, on peut être en difficulté en début de l'automne. Xavier Luciani.

Xavier Luciani, président de l'OEHC