Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

En Côte-d’Or, les champignons se font rares et attendent la pluie

-
Par , France Bleu Bourgogne

Les chasseurs de champignons ne sont pas à la fête, car les sous-bois ne sont pas généreux. A cause de la chaleur et de la sécheresse qui perdurent, les champignons sont rares.

A proximité de la Sansfond, quelques bolets
A proximité de la Sansfond, quelques bolets © Radio France - Jacky Page

Fénay, France

Les sociétés mycologiques préparent leurs expositions d'automne. A Is-sur-Tille par exemple, ce sera les 6 et 7 octobre. Mais les amateurs de champignons sont à la peine, car les sous-bois sont désespérément vides. La sécheresse en est responsable, explique Le président de la Société mycologique de la Côte-d'Or, Jean-Claude Verpeau : «  Il y a certaines périodes où il fait très chaud, mais il y a suffisamment d’humidité  dans le bois pour qu’on trouve quelque chose. Mais là, il n’y a plus rien du tout ».

Les champignons comestibles recherchés ne sont pas au rendez-vous

Pour être sûr de dénicher des champignons, il faut aller dans une zone très humide. Jean-Claude Verpeau me guide donc à Fénay, du côté du marais de la Sansfond, là où les bois sont parsemés de mares. Et il ne tarde pas à tomber sur un tout petit champignon blanc devant lequel il s’extasie : « c’est une rareté, c’est une petite volvaire, la volvaire parvula, c’est quelque chose de très très rare cette petite volvaire ».

Une petite volvaire rare - Radio France
Une petite volvaire rare © Radio France - Jacky Page

Plus loin, sous un arbre, voici un champignon plus charnu et bien connu : un bolet. Mais ce n’est pas avec celui-ci qu’on pourra se faire une bonne poêlée. « Ce serait à la rigueur comestible si on avait très faim, parce que ça n’a aucun goût, mais ce n’est pas mortel non plus ». Nous ne trouverons aucun champignon recherché pour ses vertus gastronomiques. On pourrait à la rigueur en trouver sur les arbres, en cherchant bien,  « des polypores, poules des bois, langues de bœuf, des champignons liés à l’arbre qui leur apporte l’humidité ». 

Une mauvaise récolte attendue dans les truffières

La sécheresse impacte également les truffières. Les truffes grises de Bourgogne seront peu nombreuses cette année. Thierry Bezeu, gérant de la société L'Or des Valois à Marey-les-Fussey, en fait le commerce, et il s'attend à de mauvaises récoltes : « ça s’annonce très mal, malgré le bon printemps humide, derrière, il n’y a eu que de la chaleur. En Bourgogne, beaucoup de terrains sont argilo-calcaires. La truffe ne va pas pouvoir se développer, à cause de la sécheresse et aussi parce qu’elle est enveloppée dans une gangue argileuse. Les deux précédentes saisons, on n’a pas eu beaucoup de truffes non plus pour cette même cause ». Pour répondre à la demande, il faudra sans doute importer des truffes grises d'Italie.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu