Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement
Dossier : Inondations dans l'Aude

Inondations dans l'Aude : revivez l'émission spéciale solidarité pour les sinistrés

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu, France Bleu Occitanie, France Bleu Hérault, France Bleu Gard Lozère, France Bleu Roussillon

Après les inondations dans l'Aude de ce début de semaine, les quatre stations France Bleu de la région Occitanie sont mobilisées avec la Croix-Rouge pour venir en aide aux sinistrés. Une émission spéciale ce vendredi 19 octobre, de 9h à 11h.

Distribution de la Croix-Rouge dans un gymnase de Trèbes (Aude), après les inondations
Distribution de la Croix-Rouge dans un gymnase de Trèbes (Aude), après les inondations © Maxppp -

Occitanie, France

Les inondations du début de semaine dans l'Aude ont fait 14 morts et 75 blessés. Et 126 communes ont été placées en état de catastrophe naturelle. Le département de l’Aude restait jeudi encore en vigilance jaune "pluie et inondations". Comment venir en aide aux populations sinistrées ? Quels sont les besoins ? Ce vendredi, de 9h à 11h, les quatre stations France Bleu de la région Occitanie étaient mobilisées avec la Croix-Rouge pour les sinistrés de l’Aude. Deux heures d'émission avec des reportages sur les actions et initiatives locales en faveur des sinistrés, des invités en direct et un duplex depuis Villegailhenc.

Revivez l'émission spéciale solidarité

10h59 - "Si vous voulez aider, ne vous dispersez pas : rapprochez vous des PC de crise, des CCAS", rappelle une dernière fois Clément Marragou de la Croix-Rouge.

10h55 - "Il faut être fort pour les enfants, il faut être solide", raconte Anaïs, sinistrée de Villegailhenc.

10h53 - Soyez prudents, des rumeurs infondées se répandent sur les réseaux sociaux : il n'y a aucun service payant pour nettoyer et la Croix-Rouge ne recherche absolument pas de dons en nature !

10h50 - Les compagnons de Saur (compagnie des eaux) vont apporter leur aide à deux petites communes sinistrées, Puichéric et Saint-Hilaire. En lien avec la préfecture et les collectivités, des moyens humains et matériels sont actuellement déployés pour soutenir la population en détresse : Gilles Deteix, maître-compagnon, a vécu les inondations de Nîmes en 2002 dans des conditions difficiles, aux côtés des pompiers et des équipes de secours. "L'urgence, c'est de rétablir l'eau potable et de nettoyer", explique t-il.

10h48 - Mickaël Moretti, boulanger de Valras (Hérault), va livrer plus de 300 baguettes de pain, des viennoiseries, mais aussi des vêtements ou des jouets collectés ces dernier jours grâce à de généreux clients. Il va donc effectuer un premier voyage dans l'Aude ce vendredi, mais il a d'ores et déjà prévu d'en faire d'autres.

10h45 - Parmi les sinistrés, plusieurs ont perdu des animaux. Une page Facebook permet de les recenser et de mettre en contact les habitants : Animaux recherchés ou trouvés suite aux inondations.

10h43 - "Le contre-coup commence à arriver, certains sinistrés commencent à craquer", explique André Viola, président du Conseil départemental de l'Aude, en direct de Villegailhenc.

10h35 - Le Secours catholique se mobilise aussi en mettant en place une aide psychologique. Yannick Gainche, président de la délégation Aude-Roussillon, explique à quel point le travail de résilience est important dans la durée : "Quand on pose les balais commence la deuxième phase de sidération. On n'est plus sous le feu des médias et on a besoin d'écoute." L'ONG lance un appel aux dons.

10h30 - Jean-Paul, patron d’un magasin Spar à Nîmes, a vécu les intempéries qui ont frappé le Gard en 1988. Sa femme, originaire de Vaison-la-Romaine (Vaucluse), a elle aussi connu de terribles inondations en 1992. Ils ont tout perdu et ont reconstruit plusieurs fois. Aujourd’hui, ils se mobilisent pour l’Aude. Ils organisent une collecte de vêtements et ont déjà quatre ou cinq palettes prêtes à partir.

10h25 - À Port-Vendres (Pyrénées-Orientales), les commerçants ont organisé une collecte pour les sinistrés de l'Aude. Le local du Secours Populaire croule sous les dons dans la commune. "J'avais presque les larmes aux yeux de voir toute cette solidarité", raconte une bénévole. La mairie de la commune va mettre à disposition un camion ce lundi pour livrer tous les dons à Carcassonne. D'autres collectes sont organisées dans le département.

10h22 - Nathalie a dû se réfugier au deuxième étage de sa maison de Villegailhenc lundi. "Tout est mort", explique t-elle. "Tous les jours, on est venu me proposer de l'aide. C'était extra. Les experts d'assurance seront là lundi. je pensais que ce serait plus long."

10h19 -  "Il faut sensibiliser les familles, les enfants aux risques naturels", selon Clément Marragou de la Croix-Rouge, qui plaide pour une véritable formation dès le plus jeune âge.

10h15 - Carole Delga, présidente du Conseil régional d'Occitanie, s'est rendue sur le terrain mardi et accueillera le président Macron dans l'Aude ce lundi. "C'est un paysage de désolation", explique-t-elle. Quelque 25 millions d'euros seront débloqués par la Région dès la semaine prochaine pour aider les sinistrés. La Région a également prévu un guichet unique avec le département de l'Aude pour simplifier les démarches. "Le gouvernement doit mettre la pression pour que les procédures d'indemnisation soient accélérées", implore Carole Delga.

10h08 - Trèbes est la commune qui a payé le plus lourd tribut humain (sept morts sur 14), quelques mois après les attentats qui avaient déjà durement marqué les esprits. La solidarité des voisins, pour cette commune, est donc très importante. "Je suis ravi de pouvoir constater que les Trébéens se serrent les coudes, explique Eric Menassi, maire de Trèbes. Je vois beaucoup de désespoir mais aussi une formidable envie de reconstruire et d'aller de l'avant." Trèbes est "dans un état apocalyptique" explique l'édile, qui lance un appel aux produits de première nécessité : de la nourriture, des produits pour bébés... 

9h58 - Nathalie, habitante d'une des communes touchées, est venue aider à Villegailhenc, ceux qui ont tout perdu. "On va aider pour dégager l'école et le centre de loisirs, la partie enfance". Philippe, un autre bénévole de Carcassonne, prévient de l'importance de rester aussi "après et pas uniquement dans l'urgence".

9h53 - Le Secours Populaire de Haute-Garonne est aussi présent : une bénévole témoigne, "tout le monde se mobilise". Les besoins évoluent : des produits de nettoyage, d'hygiène, des dons, des jouets, des fournitures scolaires... "On installe des laveries dans quatre communes", les habitants ont besoin de laver leurs affaires.

9h49 - Henry Brin, président de la Chambre des Métiers et de l'Artisanat du Gard (CMA30), lance un appel de solidarité pour venir en aide aux artisans sinistrés de l’Aude, le "fonds de secours d'urgence des Artisans Gardois". Il rappelle l'importance de la présence, de l'écoute et de l'entraide. La chambre des métiers et l’artisanat gardois ont pris une part active dans l’aide apportée aux entreprises, mais également à la population sinistrée en 1988 à Nîmes : "ce sont les artisans de la France entière qui sont venus aider les entreprises du Gard en 1988."

9h47 - Clément Marragou, président de la délégation territoriale de la Croix-Rouge de l'Hérault, le confirme, "tous les dons sont reversés aux sinistrés de l'Aude".

9h44 - Le maire de Villegailhenc, Michel Proust, est en direct de sa commune, où 70% des habitations ont été inondées. Il gère la crise jour et nuit depuis lundi soir. "C'est important de dégager tout le village pour pouvoir nettoyer les habitations et les maisons. La solidarité, c'est quelque chose d'énorme, d'impensable !" Il raconte aussi les difficultés des habitants avec leurs assureurs et espère que les choses vont changer et s'améliorer.

"La solidarité, c'est quelque chose d'énorme, d'impensable !"

9h38 - Maire de Rasiguères, Paul Foussat, rappelle les inondations de 2014. La solidarité avait particulièrement fonctionné par toute la population du village, par les gens des villages voisins et par des aides de la France entière :"Tous ces dons ont donné du baume au cœur."

9h35 - Fin 2014, Thierry Aubagnac voit son élevage de volailles décimé lors des inondations à Castanet-le-Haut (Hérault). La solidarité s'est organisée grâce à France Bleu Hérault, la famille, le monde agricole, et des gens venus de beaucoup plus loin. C'est grâce à la solidarité qu'il a pu redémarrer. 

9h29 - Comment aider ? On contacte les communes, les associations qui sont sur place...

- Pour soutenir la Croix Rouge Française
- Inondations dans l'Aude : à qui s'adresser si vous souhaitez aider
- Des aides sociales d'urgence pour les sinistrés les plus touchés

9h24 - Lamalou-les-Bains (Hérault) avait été touchée par de violentes inondations en 2014. Le maire de la commune est venu aider à Villegailhenc. "La solidarité masque beaucoup de choses. On aide les gens à vider des caves, on est venu avec un camion. C'est souvent des affaires personnelles, liées à de nombreux souvenirs."

9h20 - "Ça m'a rappelé beaucoup de choses. C'était exactement pareil il y a 19 ans", confie Roger Ferrer, le maire d’Estagel (Pyrénées-Orientales). Les inondations avaient causé la mort de deux personnes en 2014. "Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues" conseille-t-il.

9h17 - Le temps est venu de la solidarité et des aides aux sinistrés. Pour la Croix-Rouge, c'est aussi le moment de préparer la post-urgence : évaluer quels vont être les besoins et les urgences dans les mois à venir.

9h12 - L'état de catastrophe naturelle a été reconnu jeudi pour 126 communes, selon un arrêté paru au Journal officiel. Le président de la République Emmanuel Macron se rendra dans l'Aude ce lundi 22 octobre.

- L'état de catastrophe naturelle reconnu pour 126 communes, Macron sera sur place lundi

9h10 - La préfecture a établi le bilan après les inondations dans l'Aude de ce début de semaine : au moins 14 personnes sont mortes et 75 ont été blessées. Six personnes sont décédées à Trèbes, trois à Villegailhenc, deux à Villalier, une à Villardonnel, une à Carcassonne et une à Saint-Couat d'Aude.

- Le bilan des inondations dans l'Aude : au moins 14 morts et 75 blessés

9h08 - Début de l'émission spéciale de solidarité avec les sinistrés des graves inondations de ce début de semaine dans l'Aude. Les quatre stations France Bleu de la région Occitanie sont mobilisées avec la Croix-Rouge : France Bleu Gard Lozère, France Bleu Hérault, France Bleu Occitanie et France Bleu Roussillon.

Les invités de France Bleu

- Alain Thirion, préfet de l’Aude
- André Viola, président du Conseil départemental de l’Aude
- Carole Delga, présidente de la région Occitanie
- Michel Proust, maire de Villegailhenc, l’une des communes les plus dévastées
- Éric Menassi, maire de Trèbes
- Des responsables de la Croix-Rouge Française

- Vous êtes un particulier ? Une association ? Vous êtes à l'origine d'une initiative pour venir en aide aux sinistrés ? Appelez le 0.810.055.056 pour en parler sur France Bleu entre 13h et 14h ce vendredi 19 octobre.
- Pour soutenir la Croix Rouge Française- Inondations dans l'Aude : à qui s'adresser si vous souhaitez aider

  - Radio France
© Radio France
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu