Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement DOSSIER : Naufrage du cargo Grande America

En feu, le cargo Grande America a fini par couler au large de la Bretagne

mardi 12 mars 2019 à 17:26 - Mis à jour le mercredi 13 mars 2019 à 6:07 Par Benjamin Bourgine, France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique, France Bleu Loire Océan et France Bleu

A 15H26, le cargo de 214m de long a fini par couler à 300 kms à l'ouest des côtes françaises. Il brûlait depuis près de deux jours.

Les équipes de la Préfecture Maritime ne peuvent que constater la disparition du cargo
Les équipes de la Préfecture Maritime ne peuvent que constater la disparition du cargo - Marine Nationale

Brest, France

Le Grande America a fini par couler à 300 km à l'ouest des côtes françaises. Ce cargo italien était en feu au large de la Bretagne depuis la nuit de dimanche à lundi. Il était devenu impossible de contenir cet incendie. Et le navire n'a pas résisté plus longtemps.

40 heures d'incendie

Après plus de 40 heures d'incendie non maîtrisé, difficile d'envisager une autre issue à cette fortune de mer. Le cargo Grande America. brûlait sur sa partie avant depuis la soirée de dimanche, heureusement l'équipage a été rapidement hélitreuillé sain et sauf. Mais depuis, les experts s'arrachaient les cheveux sur la manière adéquate pour intervenir.

Impossible d'intervenir sur l'incendie

Impossible de remorquer un navire en feu, impossible également d'envoyer trop d'eau en direction des flammes sous peine de "remplir" le cargo et renforcer son inclinaison. D'autant qu'à l'intérieur du bateau à la dérive, on l'imagine, la cargaison est forcément partie dans tous les sens, surtout dans cette mer formée (4 à 5 mètres de creux dans le Golfe de Gascogne).

L'incendie avait pris de l'ampleur - Aucun(e)
L'incendie avait pris de l'ampleur - Marine Nationale

15h26, le navire coule

Et pourtant sur place, la marine française avait dépêché de grands moyens. Une frégate (la FREMM Aquitaine), des avions de reconnaissance et des navires d'assistance. Tout ça en vain, à 15h26, le Grande America et ses 214 m de long sont partis par le fond. 

Véhicules, carburants, déchets... au fond de l'océan

Avec surtout son propre carburant, une cargaison de véhicules et de déchets en tout genre, autant de choses particulièrement polluantes. A présent, les autorités vont devoir tenter de prévenir les risques de pollution et les risques à la navigation dans le secteur. "

D'après nos estimations, il y a entre 2 000 et 2 500 tonnes de carburants, de lubrifiants, de produits pétroliers, etc. Donc on est très inquiets pour l'écosystème. [...] On peut s'attendre dans les jours qui viennent à des arrivées diffuses de boulettes de pétrole sur le littoral", redouteJacky Bonnemain, porte-parole de l'association Robin des bois.

L'annonce qu'elle va porter plainte devant le tribunal de grande instance de Brest pour pollution et abandon de déchets.