Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

En Haute-Garonne, les secouristes de haute montagne multiplient les interventions durant l'été

-
Par , France Bleu Occitanie

L'été est une période propice aux randonnées... Et aux accidents! Ils sont beaucoup plus fréquents en montagne durant cette période de l'année. En Haute-Garonne, dans le Luchonnais, les équipes de secouristes sont même en plein pic d'activité.

Une opération de sauvetage. A gauche, le randonneur blessé, à droite le secouriste, qui remonte à l'aide d'une corde.
Une opération de sauvetage. A gauche, le randonneur blessé, à droite le secouriste, qui remonte à l'aide d'une corde. © Radio France - Marius Delaunay

Bagnères-de-Luchon, France

Les secouristes de montagne n'ont pas le temps de chômer. Ils y sont maintenant habitués, c'est durant l'été qu'ils sont le plus souvent sollicités pour des interventions. Fractures, entorses pour des randonneurs, mais aussi des chutes de VTT et même d'alpinistes... Les appels au secours sont variés. Chaque année, le Peloton de Gendarmerie de Haute-Garonne et la CRS (Compagnie de Sûreté Républicaine) des Pyrénées, qui travaillent en collaboration, font plus de 150 interventions, la plupart durant l'été. 

Le Luchonnais, un massif à risques

La plupart du temps, les interventions se font par hélitreuillage... Un hélicoptère vient alors secourir les randonneurs en détresse, à l'aide des secouristes déployés sur le terrain. Toutefois, le temps et les terrains parfois escarpés obligent parfois les secouristes à intervenir sans, d'autant plus que les montagnes du Luchonnais en Haute-Garonne sont assez particulières

Il y a une grosse concentration de sommets de plus de 3000 mètres. A côté de ça, on a un massif avec des altitudes moins élevées, mais sur des terrains rapidement escarpés et boisés, ce qui peut parfois nous embêter pour localiser les personnes. Avec les pentes escarpées, on tombe vite sur des ravins infranchissables, des barres rocheuses... Le Luchonnais n'est donc pas un massif anodin. Tout est fait pour y prendre du plaisir, mais avec beaucoup de précautions". - Julien Passeron, capitaine du CRS Pyrénées.

Un besoin de prévention

Même si le nombre d'interventions reste pour l'instant un peu plus faible que l'année dernière à la même époque, les sauveteurs restent vigilants. Etienne Guyot, le préfet de la région Occitanie et de la Haute-Garonne appelle aussi les randonneurs à "rester responsables". "Lorsqu'on part en montagne, on prévient. On ne part pas seul si possible, et toujours bien équipé. On se renseigne également sur la météo... Il faut vraiment prendre toutes les précautions possibles pour prendre du plaisir et aussi éviter de mobiliser les équipes de secours".  Le pic d'activité des équipes de montagne devrait continuer jusqu'au 15 août. 

Choix de la station

France Bleu