Climat – Environnement

EN IMAGES - Dégâts importants suite aux orages et averses de grêle

Par Thibaut Lehut, France Bleu lundi 9 juin 2014 à 13:01 Mis à jour le lundi 9 juin 2014 à 15:20

La taille des grêlons tombés est impressionnantes, ici dans les Yvelines
La taille des grêlons tombés est impressionnantes, ici dans les Yvelines © Twitter @LeParisien_78

Trente-deux départements sont placés en vigilance orange ce lundi, en raison d'orages. Ces derniers ont déjà fait d'importants dégâts dans la nuit, avec de fortes averses et parfois des chutes de gros grêlons.

De 27, le nombre de départements en vigilance orange aux orages est passé ce lundi matin à 32. Les intempéries, qui ont commencé dans la nuit de dimanche à lundi, ont parfois été violentes. Avec notamment de grosses averses de grêle. A la mi-journée lundi, le ministère de l'Intérieur avait déjà relevé 2.000 interventions des services d'incendie et de secours.

Très gros grêlons en Ile-de-France

Les dégâts les plus importants ont été constatés dans le Val-d'Oise, les Yvelines, l'Eure et l'Eure-et-Loir. Dans le Val d'Oise, les pompiers ont été appelés 1.500 fois, dans les Yvelines ils sont intervenus à 298 reprises. La plupart du temps, il s'agit "de toitures abîmés, de pare-brises cassés et de chaussées et caves inondées", a expliqué la préfecture. Phénomènes les plus marquants : une averse de grêlons "de la taille d'un oeuf de pigeon" dans le Val d'Oise, et "de la taille d'une balle de golf" dans les Yvelines, dès le dimanche soir. Les photos et vidéos postées par les habitants de ces zones sont impressionnantes.

> INFOGRAPHIE : Comment se forme la grêle ? A Paris même, l'activité électrique a été très forte avec de fortes averses en soirée et dans la nuit, sans toutefois que les pompiers ne soient contraints d'intervenir. Une deuxième vague orageuse est attendu par Météo France à partir du début de l'après-midi, avec un risque accru de chutes de grêle.

Le vignoble bordelais endommagé

En Aquitaine, la ville de Cognac et le vignoble bordelais ont été touchés dans la nuit. A Cognac et ses alentours, les pompiers déplorent des dégâts "très importants. Ils recensent des "toitures envolées et des arbres tombés". L'urgence est notamment de couvrir les toits endommagés, dans la perspective du passage des nouveaux orages, lundi après-midi. Tout comme dans le Nord de la France d'ailleurs. Autres victimes de ces intempéries : les vignes, sur des parcelles localisées (au moins 300 hectares). Les dégâts restent cette fois à évaluer mais les communes de Lesparre, Prignac-en-Médoc ou Saint-Yzans de Médoc auraient été particulièrement touchées. Certains viticulteurs font état de parcelles touchées à 100 %.