Climat – Environnement

EN IMAGES - Incendies dans le Sud-Est : dix pompiers d'Ille-et-Vilaine envoyés ce mercredi en renfort

Par Hélène Fromenty, France Bleu Armorique et France Bleu Breizh Izel jeudi 27 juillet 2017 à 1:34

Les pompiers se sont retrouvés à 19 heures 30 à la caserne de Beauregard, à Rennes, pour le départ.
Les pompiers se sont retrouvés à 19 heures 30 à la caserne de Beauregard, à Rennes, pour le départ. © Radio France - Hélène Fromenty

Dix sapeurs-pompiers brétiliens se sont portés volontaires pour venir en aide à leurs collègues dans le Sud de la France. En trois jours, plus de 6000 hectares sont partis en fumée notamment dans le Var et les Bouches-du-Rhône. Ces Bretons vont rester une semaine sur place.

Depuis lundi, plus de 6000 hectares ont été détruits par les flammes dans six départements du Sud de la France. Rien que dans le Var, 12 000 personnes ont été évacuées dans la nuit de mardi à mercredi.

Pour prêter main forte aux pompiers locaux, des renforts sont envoyés de toute la France. Au total, depuis le début de la semaine, 130 sapeurs-pompiers et une trentaine de véhicules ont quitté la zone de défense et de sécurité de l'Ouest - une zone qui comprend la Bretagne, la Normandie, les Pays-de-la-Loire, et le Centre. Direction le Var et les Bouches-du-Rhône.

Neuf hommes et une femme

Mercredi soir, à Rennes, ce sont dix pompiers d'Ille-et-Vilaine qui sont donc sont partis du centre de secours de Beauregard pour prendre leur poste dès le jeudi matin : neuf hommes et une femme, âgé de 20 à 61 ans, qui se sont portés volontaires pour donner un coup de main pendant leurs congés.

L'équipe de pompiers brétiliens au complet : neuf hommes et une femme.  - Radio France
L'équipe de pompiers brétiliens au complet : neuf hommes et une femme. © Radio France - Hélène Fromenty

Parmi eux Louis Babier, 20 ans. C'est sa toute première mission de ce type. "C'est l'occasion de découvrir un terrain que l'on ne connait pas et de faire des interventions différentes de d'habitude", confie le jeune homme, qui se dit "en forme et prêt à partir".

Louis Barbier 20 ans part éteindre des feux de forêts pour la première fois.  - Radio France
Louis Barbier 20 ans part éteindre des feux de forêts pour la première fois. © Radio France - Hélène Fromenty

Trois véhicules

Pour le trajet, la caserne leur prête trois véhicules. A tour de rôle, chacun y charge ses affaires : un gros sac par personne. A l'intérieur, des effets personnels, tout l'équipement pour travailler en sécurité - gants, casque, tenue incendie - un sac de couchage et un duvet.

Le risque zéro n'existe pas

Chaque pompier part avec un gros sac de voyage : affaires personnelles et matériel de travail.  - Radio France
Chaque pompier part avec un gros sac de voyage : affaires personnelles et matériel de travail. © Radio France - Hélène Fromenty

Le lieutenant Jérôme Bisseré est déjà parti plusieurs fois en renfort incendie. A chaque fois, il rassure sa famille avant son départ. "On est formés pour, mais ça reste des situations dangereuses, le risque zéro n'existe pas."

Rendez-vous à Bourges

Avant de mettre le cap vers le Sud, le convoi a rendez-vous à Bourges avec les autres pompiers de la zone Ouest. Ils feront ensuite le trajet tous ensemble pendant la nuit.

Le convoi : trois véhicules prêté par la caserne pour faire le trajet jusque dans le Sud.  - Radio France
Le convoi : trois véhicules prêté par la caserne pour faire le trajet jusque dans le Sud. © Radio France - Hélène Fromenty

Quelques minutes avant le premier coup de volant, le colonel Jean-Marie Daoudal, donne les toutes dernières instructions."Faites attention à vous, dit-il, ce sont des semaines très intenses. Vous n'allez pas beaucoup dormir cette nuit, alors ménagez-vous. Je compte sur vous !"

Pendant une semaine

Sur place, ceux qui n'iront pas sur les feux remplaceront les pompiers locaux pour les interventions du quotidien. Ces dix pompiers doivent rester une semaine, peut-être moins. Si la mission se prolonge, des relèves par d'autres collègues sont possibles.

Tout est prêt pour le départ, le trajet va durer une douzaine d'heures.  - Radio France
Tout est prêt pour le départ, le trajet va durer une douzaine d'heures. © Radio France - Hélène Fromenty

L'an dernier, 30 sapeurs-pompiers d'Ille-et-Vilaine étaient partis dans le sud de la France pour aider face aux incendies.