Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

EN IMAGES - Plongez au cœur de la biodiversité d'Amérique centrale au Refuge de l'Arche à Château-Gontier

samedi 15 septembre 2018 à 7:05 Par Stéphane Garcia, France Bleu Mayenne

Pont entre le Nord et le Sud, l’Amérique centrale est l’un des réservoirs de biodiversité les plus riches et menacés de la planète. Deux biologistes de la région présente l'exposition "Les 2 Amériques" au Refuge de l'Arche à Chanteau-Gontier. Immersion garantie dans les coulisses d'une aventure.

Barbara Réthoré, 33 ans, et Julien Chapuis, 27 ans, ont parcouru 10.000 kilomètres, traversé 7 frontières, fait 15.000 photos et 8.000 vidéos
Barbara Réthoré, 33 ans, et Julien Chapuis, 27 ans, ont parcouru 10.000 kilomètres, traversé 7 frontières, fait 15.000 photos et 8.000 vidéos © Radio France - Stéphane Garcia

Château-Gontier, France

Plongez au cœur de la faune et de la flore d'Amérique centrale. C'est objectif de cette exposition qui a lieu du 15 septembre et 25 novembre au Refuge de l'Arche à Chanteau-Gontier. Son nom : "Entre 2 Amériques". Une exposition scientifique accessible à tous et pour tous. L'objectif : s'immerger dans un territoire aussi fascinant que méconnu, vivre l'aventure qu'ont vécu deux biologistes de la région, Barbara Réthoré et Julien Chapuis.

A peine le seuil de l’exposition franchi que déjà les cris des singes hurleurs se font entendre, les chants des grenouilles arboricoles retentissent : bienvenue en Amérique centrale ! Dans cet espace de 200 m² on retrouve des panneaux, des cartes interactives, et des jeux pour les petits comme pour les grands. Mais tout est fait pour qu'on ail'impression de vivre une aventure.

L’aventure scientifique, côté coulisses

A commencer par un camp de base, entièrement reconstitué avec une tente et un hamac, comme si l'on était en pleine forêt tropicale. "On nous demande souvent comment on fait pour partir en expédition, c'est justement le but de ce camp reconstitué", présente Julien. "On veut que le visiteurs se plonge aussi, grâce à des détecteurs de mouvement qui vont émettre des sons d'animaux". Sans compter les produits utilisé au quotidien, comme le détaille Barbara. "On trouve des extraits du sac à dos, le réchaud, le filtre à eau, notre trousse de soin, trousse d'hygiène et l'équivalent de rations alimentaires"

Pourquoi choisir le hamac plutôt que la tente en expédition ? Voilà l'une des réponses que l'on peut avoir - Radio France
Pourquoi choisir le hamac plutôt que la tente en expédition ? Voilà l'une des réponses que l'on peut avoir © Radio France - Stéphane Garcia

Il est temps pour les visiteurs de se placer aux commandes de la cabine d’immersion où des vidéos tournées en caméra embarquée les transportent, casque audio vissé sur les oreilles, dans les transports en tous genres, les marchés, la forêt tropicale pluvieuse et jusqu’à la barrière de corail etc. "On peut visionner 38 courts-métrages afin de se plonger dans les coulisses de nos expéditions, lorsqu'il a fallu chercher à manger, trouver un endroits pour dormir. C'est une manière de voir aussi les à côtés, au delà de l'intérêt scientifique". Le duo de biologiste a traversé en tout huit pays : du Mexique jusqu'au Panama, en passant par le Honduras, le Belize, le Guatemala, le Salvador, le Nicaragua et le Costa Rica.

Dans un des coins de cette salle, des huipil, des tuniques mayas traditionnelles. Car l'exposition veut nous sensibiliser à la culture maya en péril, où les traditions du passé se mêlent aux usages d’aujourd’hui, où l’homme entretient un rapport sacré à la nature. "'A quoi ressemble le monde maya de nos jours ? Pourquoi est-il en péril, à cause de quoi, de quels changements ?' C'est le genre de questions auxquelles on essaie de répondre", explique Barbara Réthoré. De plus, six masques folkloriques mis en lumière accompagnent les panneaux d’information.

Une tunique maya ainsi que des panneaux permettent d'en savoir plus sur le tissage - Radio France
Une tunique maya ainsi que des panneaux permettent d'en savoir plus sur le tissage © Radio France - Stéphane Garcia

Protéger le patrimoine naturel

Imprégner les visiteurs, pour finalement nous interroger sur les enjeux environnementaux et sociétaux caractéristiques des zones prioritaires telles que l’Amérique centrale, c'est tout l'objectif de cet événement. "Cette région est ce qu'on appelle un point chaud de biodiversité" explique Julien Chapuis. "Ce sont des zones riches du point de vue de la biodiversité mais elles sont particulièrement sensibles et menacés. De plus, l'Amérique centrale est aussi une zone de passage entre l'Amérique du Sud et celle du Nord et de nombreux échanges se font entre ces deux parties du continent". L'occasion aussi de sensibiliser, de présenter des opérations menées pour la sauvegarde de la faune et de la flore.

L'exposition est en accès libre pour les visiteurs du Refuge de l'Arche, c'est deux euros pour les plus de 12 ans, un euro pour les enfants entre 4 et 11 ans. Pour suivre les aventures de ces deux biologistes, c'est par ICI.