Climat – Environnement

EN IMAGES | Pourquoi l'Odet est-il devenu vert fluo ?

Par Pauline Kerscaven, France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel et France Bleu lundi 25 avril 2016 à 13:15

En centre-ville, les passants ont été intrigués.
En centre-ville, les passants ont été intrigués. © Radio France - Pauline Kerscaven

Ce lundi matin, la rivière traversant Quimper a pris une teinte étonnante. Il ne s'agit pas d'une pollution mais d'une action des agents d'établissements publics, en marge de la conférence environnementale. Ils s'opposent à la création, en l'état, de l'Agence française pour la biodiversité.

Les passants, nombreux à circuler sur les quais du centre-ville de Quimper, sont surpris. L'eau dans laquelle s'ébrouent les goélands a une couleur vert fluo. Une nouvelle pollution de l'Odet ? Non. Une action intersyndicale, menée en amont du fleuve, vient d'être menée.

"Nous avons mis de la fluorescéine dans l'eau, en amont du centre-ville, décrit un agent des Aires marines protégées. C'est ce qui donne cette couleur fluo à l'eau mais ça ne pollue pas du tout. D'habitude, on s'en sert pour suivre le cours de l'eau."

La fluorescéine a été diluée avant d'être jetée à l'eau.   - Radio France
La fluorescéine a été diluée avant d'être jetée à l'eau. © Radio France - Pauline Kerscaven

Dans le viseur de cet agent, accompagné de cinq autres collègues : l'AFB, l'agence française pour la biodiversité. "Nous voulons interpeller le grand public et nos décideurs du manque des moyens des établissements publics en charge de l'environnement", explique Sylvain Michel, de l'Agence des aires marines de Brest.

Le mélange est efficace !  - Radio France
Le mélange est efficace ! © Radio France - Pauline Kerscaven

Une seule agence ... pour faire des économies

La création d'une Agence française pour la biodiversité (AFB) "au service des politiques publiques de protection de la nature, mais aussi de la transition écologique" était une promesse de campagne. Décidée en octobre 2014, elle devrait voir le jour début 2017.

L'Office national de l’eau et des milieux aquatiques, l’Agence des aires marines protégées, les parcs nationaux et l'Atelier technique des espaces naturels doivent fusionner pour ne faire qu'un établissement public : l'AFB. Objectif annoncé : reconquérir la biodiversité. Objectif à moitié avoué : faire des économies.

L'Odet, en amont du centre-ville. - Radio France
L'Odet, en amont du centre-ville. © Radio France - Pauline Kerscaven

Et c'est là que le bât blesse. "Nous allons avoir des missions plus nombreuses dans cette Agence et on va devoir le faire à moyens constants, poursuit Sylvain Michel. Les missions seront de plus en plus complexes et pendant ce temps là, la tendance de régression des effectifs continue dans nos établissements publics. On va commencer l'AFB à un peu plus de mille agents, alors qu'il en faudrait 2.000."

Centre-ville de Quimper, au niveau de la cathédrale.  - Radio France
Centre-ville de Quimper, au niveau de la cathédrale. © Radio France - Pauline Kerscaven

"Ségolène Royal doit prendre ses responsabilités et nous donner plus de moyens"

L'action de Quimper n'est pas unique. Une douzaine de rivières ont été teintes en France. En Bretagne, une autre action a été menée un peu plus tôt sur la Vilaine, à Rennes. Et la date n'a pas été choisie au hasard : ce lundi se tient la conférence environnementale, en présence de la ministre concernée : Ségolène Royal. Les agents des établissements publics tiennent à l'interpeller directement.

"On demande à Ségolène Royal d'être cohérente avec ses ambitions et avec les objectifs qu'elle affiche. Elle présente la nouvelle agence comme un outil performant qui va servir de référence en Europe voir au niveau mondial. Il faut qu'elle mette des moyens en face de ces objectifs ambitieux. Elle doit prendre ses responsabilités et nous donner les moyens de préserver le patrimoine naturel efficacement."

La fontaine de la place de Bretagne, à Rennes, a aussi été colorée.  - Aucun(e)
La fontaine de la place de Bretagne, à Rennes, a aussi été colorée.