Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

En Indre-et-Loire, près de 100 millions d'euros de travaux pour renforcer les digues

lundi 28 novembre 2016 à 19:57 - Mis à jour le mardi 29 novembre 2016 à 8:57 Par Adèle Bossard, France Bleu Touraine

En Indre-et-Loire, près d'une commune sur trois est en zone à risque d'inondation. Sur les bords de Loire, une cinquantaine de communes sont en zone inondable. Et au total, il y a 200 kilomètres de digue à entretenir, renforcer et sécuriser. Le tout est estimé à plus de 90 millions d'euros.

A La Chapelle-sur-Loire, les travaux de renforcement de la digue sont en cours sur 1,7 km.
A La Chapelle-sur-Loire, les travaux de renforcement de la digue sont en cours sur 1,7 km. © Radio France - Adèle Bossard

Indre-et-Loire, France

Sur les 277 communes d'Indre-et-Loire, 108 présentent un risque d'inondation. C'est le cas surtout sur les bords de Loire, où une cinquantaine de commune sont en zone inondable. Et c'est aussi sur la Loire qu'on retrouve la grande majorité des 200 kilomètres de digues du département, qui protègent des communes entières. Alors depuis les années 1990, les plans d'aménagement s'enchaînent pour la renforcer, la protéger. D'importants travaux de renforcement de la digue de la Loire sont notamment en cours à La Chapelle-sur-Loire, à l'ouest du département. Des tonnes de roche sont posées au pied de la digue pour le renforcer.

Pour faire le point sur ces travaux, une réunion était prévue avec les différents acteurs du chantier (DREAL, DDT, sous-préfet, élus...) sur un bateau, pour observer les travaux depuis la Loire. Malheureusement, la petite crue du week-end a complètement inondé le chantier : impossible de le voir depuis le fleuve. Les camions et les pelleteuses sont à l'arrêt pour au moins une dizaine de jours, en attendant que le niveau de la Loire baisse et permette aux camions de chantier de circuler. Il suffit que le chemin soit dégagé, même si le niveau de l'eau est à quelques centimètres, pour que la pelleteuse puisse passer, comme le montre cette vidéo, tournée par la société qui réalise les travaux, TPPL :

A La Chapelle-sur-Loire comme dans de nombreuses autres communes du département, ces travaux de grande ampleur sont indispensables pour entretenir les 200 kilomètres de digues fluviales. Laurent Bresson est le directeur départemental des territoires d'Indre-et-Loire :

"Plusieurs actions sont menées depuis longtemps déjà. Aujourd'hui, on rentre dans une phase d'amplification. Au cours du Plan Loire 3, qui s'est achevé en 2015, on a fait 13 millions d'euros de travaux sur les digues d'Indre-et-Loire et notre objectif, au cours du Plan Loire 4 qui démarre cette année et qui se poursuivra jusqu'en 2020, c'est de multiplier par 3 ce niveau d'investissement : plus de 30 millions d'euros qui seront financés en très grande majorité par l'Etat avec un soutien du département et des communautés de commune."

Le sous-préfet, les membres de la DDT et de la DREAL sont venus faire le point sur les travaux à La Chapelle sur Loire. - Radio France
Le sous-préfet, les membres de la DDT et de la DREAL sont venus faire le point sur les travaux à La Chapelle sur Loire. © Radio France - Adèle Bossard

A La Chapelle-sur-Loire, l'opération en cours s'étend sur 1,7 km. Elle va être rapidement suivie par une deuxième opération sur 600 à 700 mètres en aval de La Chapelle, puis, dans les prochaines années, d'autres opérations encore vers Saint-Patrice.