Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

En Isère, pollution de l'air mais conséquences différentes que l'on habite au nord ou au sud du département

mardi 5 décembre 2017 à 18:27 Par Céline Loizeau, France Bleu Isère

Ce mardi, une nouvelle alerte à la pollution de l'air a été activé pour une bonne partie de l'Isère ainsi que pour le bassin lyonnais. Mais les recomandations, les restrictions sont différentes en Nord-Isère et en Sud-Isère.

Lyon et ses environs sont aussi concernés par cet épisode de pollution de l'air. (photo d'illustration datant du 24 janvier 2017)
Lyon et ses environs sont aussi concernés par cet épisode de pollution de l'air. (photo d'illustration datant du 24 janvier 2017) © Maxppp - PHOTOPQR/LE PROGRES

Bourgoin-Jallieu, France

En raison d'un nouvel épisode de pollution de l'air, voici quelques conseils, recommandations, restrictions de la préfecture à destination du grand public.

Bassin d’air du Nord Isère

L’indice de qualité de l’air calculé quotidiennement par Atmo Auvergne-Rhone-Alpes, place aujourd’hui le bassin Lyonnais/Nord Isère au niveau information-recommandation. Ces mesures visent, pour le volet sanitaire, à protéger la population des effets du pic de pollution, et pour le volet comportemental, à réduire les sources d’émissions polluantes.

Il convient de respecter les recommandations suivantes, applicables aux personnes vulnérables et sensibles, et plus largement à l’ensemble de la population : réduire (ou éviter pour les personnes sensibles) les déplacements sur les grands axes routiers et à leurs abords, aux périodes de pointe (7h-10h / 17h-20h); réduire (ou éviter pour les personnes sensibles) les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions), autant en plein air qu’à l’intérieur ; reportez les activités qui demandent le plus d’efforts. En cas de gène respiratoire ou cardiaque, prendre conseil auprès de votre pharmacien ou de votre médecin, privilégier les sorties brèves et sans effort.

Pour les usagers de la route, il est aussi recommandé de privilégier le recours au covoiturage et de favoriser les déplacements en transports en commun en utilisant les parcs-relais. A ce titre, des mesures incitatives de report modal sont mises en place. Interdiction des foyers ouverts d’appoint et des appareils d’appoint de combustion non performants de type inserts, poêles, chaudières installés avant l’année 2000 ; maîtrise de la température de chauffage des logements.

Bassin d’air grenoblois

S’agissant de l’épisode de pollution en cours sur le bassin d‘air grenoblois qualifié de « type combustion » les mesures réglementaires prennent effet à compter de ce jour 17h et jusqu’à la fin de l’épisode de pollution et la levée du dispositif préfectoral. Pour le secteur agricole, la pratique de l’écobuage est interdite sur le département. Les éventuelles dérogations sont suspendues. Le brûlage des sous-produits agricoles et forestiers est interdit sur le département. Les éventuelles dérogations sont suspendues.

Pour le secteur résidentiel, l'utilisation du bois et de ses dérivés comme chauffage individuel d’appoint ou d’agrément est interdit. La pratique du brûlage des déchets est totalement interdite : les éventuelles dérogations sont suspendues. La température de chauffage des bâtiments doit être maîtrisée et réduite, en moyenne volumique, à 18°C. Les travaux d’entretien ou de nettoyage avec des outils non électriques ou avec des produits à base de solvants organiques (white-spirit, peinture, vernis) doivent être reporter à la fin de l’épisode de pollution. La mesure s’applique dans les espaces verts et jardins publics, mais également dans les lieux privés.

Concernant les transports,, un abaissement temporaire de la vitesse de 20 km/h est instauré sur tous les axes routiers du bassin d’air grenoblois où la vitesse limite autorisée est normalement supérieure ou égale à 90 km/h, pour tous les véhicules à moteur. S’agissant du territoire des 49 communes de Grenoble-Alpes Métropole, ainsi que sur l’ensemble du territoire des 46 communes de la communauté de communes du Grésivaudan et sur les 12 communes de la communauté d’Agglomération du Pays voironnais identifiées en annexe du présent arrêté, la vitesse sur ces axes est limitée à 70 km/h. En ce qui concerne le réseau autoroutier situé dans le bassin d’air grenoblois, la vitesse maximale autorisée est abaissée à 70 km/h uniquement sur l’A41-Sud entre le péage de Crolles et la commune de Meylan (rond-point de la Carronnerie) et l’A48, l’A480 et l’A51 entre les péages de Voreppe et de Vif (péage du Crozet).