Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Climat – Environnement

En Nord-Isère, du changement pour accéder à certaines déchèteries

mercredi 2 janvier 2019 à 5:06 Par Céline Loizeau, France Bleu Isère

En ce début janvier, les syndicats SMND, Sictom de la région de Morestel et Sictom du Guiers entament le déploiement du nouveau dispositif d'accès à leurs déchèteries. Les véhicules entreront et sortiront après lecture de leur plaque d'immatriculation.

La déchèterie de Bourgoin-Jallieu est l'une des premières déchèteries à avoir ce dispositif de gestion automatisée d'accès. Il y a également celle de l'Isle-d'Abeau.
La déchèterie de Bourgoin-Jallieu est l'une des premières déchèteries à avoir ce dispositif de gestion automatisée d'accès. Il y a également celle de l'Isle-d'Abeau. © Radio France - Céline Loizeau

Petite révolution dans 31 déchèteries du Nord-Isère à compter de ce début janvier.  L'accès se fera désormais après lecture de la plaque d'immatriculation de votre véhicule, que vous soyez particuliers ou professionnels. Sur le même modèle de ce qui existe déjà par exemple dans le pays voironnais. 

Le déploiement de ce nouveau système se fera progressivement pour être terminé courant 2020. On est sur les territoires des syndicats de déchets SMND, Sictom de la région de Morestel et Sictom du Guiers. 137 communes qui vont de Satolas-et-Bonce à La Balme-les-Grottes en passant par Pont-de-Beauvoisin et Virieu. Cela concerne un peu plus de 200 mille habitants.

Pour quelles raisons ?

Jean-Pierre Lovet est le vice-président du SMND en charge des déchèteries. Il justifie cette évolution par une organisation qui jusqu’à maintenant rendait très compliquée la facturation. L'usager ne payant que lorsqu'il dépassait un certain volume. "Mais, tout reposait sur l'agent présent et cela générait des tensions", explique Jean-Pierre Lovet. Là, le nombre de passages est contrôlé de manière automatique et la facturation interviendra une fois que le crédit offert est entièrement consommé. 

Autre avantage : réduire les visites des professionnels (artisans, commerçants, PME, campings, écoles....), qui en principe doivent utiliser des déchèteries privées et non les déchèteries publiques, pensées à la base pour les déchets ménagers et assimilés. Les déchets dits "professionnels" représentent 30% des tonnages collectés annuellement par le SMND. Cela empêchera également les dépôts de déchets issus de territoires voisins. A terme, le nombre de volume traités devrait donc diminuer avec à la clé des économies de fonctionnement.

Qui peut venir et à quelles conditions ?

Les usagers - professionnels comme particuliers- des communes couvertes par les 3 syndicats peuvent accéder à l'ensemble des 31 déchèteries. Un choix donc plus vaste qu'auparavant. Chaque compte bénéficie de 36 crédits gratuits. Une unité ne veut pas dire un passage. Tout dépend du type de véhicule, de son volume. 1 passage pour une voiture coûte ainsi 1 unité; 2 unités pour un utilitaire; 6 pour un véhicule de plus de 2 tonnes, etc. 

Une fois ces 36 unités consommées, il faudra payer : 13 euros par passage pour une voiture et jusqu'à 117 euros pour un véhicule entre 2.75 et 3.5 tonnes. Avec 36 unités,  le particulier aura droit gratuitement à l'équivalent de 3 passages par mois en déchèteries, ce qui correspond un "usage intensif" selon le SMND.

Reportage

Il faut penser cependant à inscrire son véhicule au préalable auprès de son syndicat de déchet. Retrouvez ici les liens des sites internet des 3 syndicats de déchets : SMND, Sictom de la région de Morestel et Sictom du Guiers

L'investissement pour chaque déchèterie coûte 25.000 euros. Mais ce sera assez vite rentabilisé selon le SMND. Cette sécurisation des déchèteries se poursuivra avec l'installation de caméras de vidéo-protection.