Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

En période de canicule, les salariés peuvent-ils faire valoir le droit de retrait ?

vendredi 27 juillet 2018 à 17:04 Par Philippe Renaud et Stéphanie Perenon, France Bleu Bourgogne

Pas facile de travailler avec cette canicule ! Ce vendredi il a encore fait plus de 35° en Côte-d'Or avec des records à 38° du côté de Châtillon-sur-Seine. France Bleu Bourgogne a voulu savoir si le droit de retrait s'appliquait aussi en période de canicule. Éléments de réponse dans cet article.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp - Lionel VADAM

Côte-d'Or, France

Le droit de retrait, c'est la possibilité qu'a chaque salarié de se retirer de son activité en raison d'un danger imminent. Le droit s'applique pour des conditions matérielles d'un danger, comme des risques de chute sur un chantier par exemple ou encore le contact avec des produits polluants etc, etc. 

Un droit très encadré qui protège le salarié qui ne peut pas être sanctionné et subir de réductions de salaire.  Mais peut-on cesser le travail à cause d'une température très élevée et à partir de quelle température, nous avons posé la question à Dominique Fortea-Sanz, le directeur délégué de la Direccte Bourgogne Franche-Comté.

le code du travail ne prévoit pas de niveau de température au-delà de laquelle le travail peut cesser

Le code du travail prévoit toutefois des obligations à respecter pour les patrons, en cas de plan canicule

Le droit de retrait est rarement mis en oeuvre selon Dominique Fortea-Sanz, directeur délégué de la Direccte Bourgogne Franche-Comté, car face à un risque de contentieux devant la justice, les salariés hésiteraient à exercer leur droit de retrait. Des salariés qui ont aussi la possibilité de saisir le CHSCT ou le médecin du travail pour réclamer à leur employeur des mesures pour améliorer les conditions de travail en cas de fortes chaleurs.