Climat – Environnement

Après la tempête, l'ONF déconseille les ballades en forêt en Picardie

Par Martin Cotta, France Bleu Picardie dimanche 15 janvier 2017 à 18:41

Forêt (illustration)
Forêt (illustration) © Maxppp - Jérôme Gorin

Après le passage de la tempête Egon dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, l'office national des forêts déconseille la ballade. Les bourrasques de vents ont provoqué des dégâts matériels dans les communes mais aussi dans la nature.

Si l'électricité est revenue un peu partout dans la Picardie d'après Enedis (il reste une poignée de foyers résiduels), dans les forêts de la Picardie la situation est plus compliquée. Des dizaines d'arbres sont tombés. Ainsi Éric Goulouzelle, directeur territorial pour les Hauts-de-France à l'ONF déconseille de s'aventurer en forêts cette semaine. "On conseille surtout aux gens la plus grande prudence. L'ONF va faire un inventaire précis des centaines de kilomètres d'allées forestières pour sécuriser les forêts" explique t-il.

"La plus grande prudence"

La Picardie se situe dans le couloir géographique où les vents les plus forts ont été ressentis (jusqu'à 140 km/h). Ce couloir va du Havre aux Ardennes ce qui explique pourquoi les forêts picardes ont été touchées par la tempête. "Le plus dangereux ce sont les arbres qui ne seraient pas tombés au sol et qui seraient restés coincés dans d'autres arbres. Ceux-ci pourraient tomber à tout moment s'il y avait un nouveau coup de vent" termine le directeur territorial pour les Hauts-de-France à l'ONF.

"Le plus dangereux ce sont les arbres qui ne seraient pas tombés au sol"