Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

En plein été, les comités communaux feux de forêt patrouillent pour repérer les départs de feu

mercredi 1 août 2018 à 17:47 Par Maxime Fayolle, France Bleu Azur

Dans les Alpes-Maritimes, 38 comités communaux feux de forêt patrouillent tout l'été pour repérer les départs de feu, prévenir les pompiers et éventuellement intervenir sur un départ de feu naissant.

Le Comité communal de Mandelieu la Napoule avec son véhicule porteur d'eau
Le Comité communal de Mandelieu la Napoule avec son véhicule porteur d'eau © Radio France - Maxime Fayolle

Mandelieu-la-Napoule, France

Depuis le début du mois de juillet, vous avez peut-être aperçu des véhicules oranges sillonner plusieurs villes des Alpes-Maritimes. Il s'agit des comités communaux des feux de forêt (CCFF). Il y en a 38 dans le département, et bientôt 39 car la ville de Carros voudrait s'en doter d'un à la rentrée.

A Mandelieu-la-Napoule, douze bénévoles, trois véhicules

A Mandelieu-la-Napoule, le CCFF existe depuis plus d'une quarantaine d'années. Douze bénévoles patrouillent avec trois véhicules pour repérer les départs de feux. "On se partage la commune en deux, explique André Barreste, le président du CCFF. On est là pour guider les pompiers lorsqu'ils arrivent. Aujourd'hui, beaucoup ne font pas partie de la commune, alors ils peuvent se perdre facilement. Notamment sur le Capitou qui est un véritable labyrinthe."

Prévenir, repérer mais pas intervenir

Le rôle de ces CCFF est avant de tout de patrouiller, repérer mais pas nécessairement d'intervenir. "On peut le faire sur un feu naissant. On a un véhicule porteur d'eau avec 600 litres. Mais une fois que c'est parti, c'est trop tard, c'est les pompiers" précise André Barreste.

Les pompiers sont d'ailleurs plutôt réticents à ce sujet : "Les bénévoles du CCFF sont plus précieux pour nous guider afin de ne pas perdre de temps, plutôt que de lutter contre les flammes qui est quelque chose de périlleux" avertit le lieutenant-colonel Alain Degioanni, le chef du groupement opération du SDIS 06.

Pour l'instant, le début de l'été est calme dans les Alpes-Maritimes, mais un feu peut se déclencher à tout instant, notamment avec les derniers jours de canicule. D'où la nécessité pour ces CCFF de patrouiller 7 jours sur 7 et au moins jusqu'à la rentrée de septembre.

Le reportage à Mandelieu-la-Napoule

Le reportage sur le comité communal feux de forêt de Mandelieu-la-Napoule