Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement DOSSIER : Mondial 2018 de football

En pleine Coupe du monde, un match de foot contre la pollution à Toulouse

dimanche 17 juin 2018 à 12:14 Par Nolwenn Quioc, France Bleu Occitanie

Faire du sport, est-ce vraiment bon pour la santé ? Pas partout répond Greenpeace. L'association organisait ce samedi un match place du Capitole à Toulouse pour sensibiliser les passants à la question de la pollution de l'air, et ses conséquences sur la santé des sportifs.

Les militants de Greenpeace (en rouge) ont mouillé le maillot face à des équipes composées de passants
Les militants de Greenpeace (en rouge) ont mouillé le maillot face à des équipes composées de passants © Radio France - Nolwenn Quioc

Toulouse, France

Des filets, un ballon, un arbitre : un décor surprenant attendait les passants place du Capitole ce samedi après-midi. Tee-shirt rouge sur le dos, une petite dizaine de militants de l'ONG Greenpeace interpelle les promeneurs, et leur proposent de disputer une partie de foot de quelques minutes. 

Des sportifs bien plus touchés par la pollution de l'air

"Les sportifs sont impactés par la pollution de l'air, et malgré les 48 000 morts par an en France dûs à cette pollution, peu de choses sont faites" explique Guillaume, un militant. Greenpeace vient de publier une étude réalisée à Paris, Marseille et Lyon, qui montre que de nombreux terrains de foot sont construits dans des zones extrêmement polluées

Pour Guillaume de Greenpeace, le système de vignettes mis en place en cas de pollution de l'air est intéressant mais insuffisant

Or, les sportifs inhalent jusqu'à 10 fois plus de polluants atmosphériques qu'une personne au repos. Et Toulouse n'est certainement pas épargnée par le phénomène, précise Guillaume. 

Quand je pense aux joueurs du Stade Toulousain qui sont à côté de la Rocade, je me dis que c'est peut-être pas le lieu opportun pour faire des entraînements, et encore moins des matchs" - Guillaume, militant Greenpeace

Le FC Diesel contre le SC Air Pur

Place du Capitole, les membres de l'ONG ont donc installé un terrain de foot éphémère, et de nombreux jeunes se prêtent au jeu : ils rejoignent l'équipe du SC Air Pur, opposée au FC Diesel, composés de militants. Joan est bien conscient du problème : "Il y a beaucoup de pollution, du coup même en se dépensant on sait qu'on ne prend pas de l'air naturel . On prend de l'air qui est pollué par tout ce qui est essence".

Place du Capitole, les passants étaient invités à rejoindre l'équipe du SC Air Pur

Sur la feuille de match, c'est une victoire écrasante des équipes Air Pur, ce qui réjouit Guillaume : "Que c'est dur d'être un diesel aujourd'hui : j'ai tous les pistons qui sont au plus bas, l'injection marche à peine. Avec les réalités de demain, je sens que je ne vais pas aller jusqu'à la fin du match !"

Tableau de marque et arbitre, tout y était comme pour un vrai match ! - Radio France
Tableau de marque et arbitre, tout y était comme pour un vrai match ! © Radio France - Nolwenn Quioc

Prendre des mesures efficaces plutôt que d'arrêter de faire du sport

Alors faut-il pour autant arrêter de faire du sport pour éviter de s'empoisonner ? Pas du tout répond Elsa, responsable de l'action : "C'est pas leur faute aux sportifs, c'est la faute à la pollution de la ville et à la gestion de la ville. Nous ce qu'on demande, c'est que le maire et les élus municipaux prennent des mesures audacieuses pour améliorer la qualité de l'air et permettre aux sportifs de faire du sport dans la ville sans danger".