Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement
Dossier : Paris 2024

En route vers Paris 2024 : un village olympique modèle d'écologie

-
Par , France Bleu Paris

"En route vers 2024" : un vendredi sur deux, France Bleu vous propose de découvrir les changements du quotidien si Paris organise les Jeux olympiques en 2024. Ce vendredi : une vie plus verte. Le comité de candidature met en avant la préservation de l'environnement surtout sur le village olympique.

Le futur village olympique sera installé à Saint-Ouen, Saint-Denis et l'Île-Saint-Denis
Le futur village olympique sera installé à Saint-Ouen, Saint-Denis et l'Île-Saint-Denis - ®Paris 2024 - Luxigon - DPA

L'Île-Saint-Denis, France

Des Jeux olympiques et paralympiques (JOP) verts, peut-être même les plus verts de l'Histoire. Le comité de candidature de Paris 2024 affiche son ambition écologique. Si Paris remporte l'organisation des jeux pour 2024, ils seront un "modèle d'excellence environnementale" : 55% d'empreinte carbone en moins que pour les JOP de Londres en 2012 et de Rio en 2016, 26 hectares de biodiviersité créés en Seine-Saint-Denis.

Un "éco-quartier" sans voitures

Le symbole de cette ambition, c'est le village olympique, qui s'implantera sur les communes de Saint-Denis, Saint-Ouen et l'Île-Saint-Denis. A l'ïle-Saint-Denis, il y avait déjà un projet d'écoquartier, qui a été intégré au projet de village olympique, qui comptera en tout 3500 logements sur les trois communes.

Mohamed Gnabaly, le maire écologiste de l'ïle-Saint-Denis, présente son projet d'écoquartier - Radio France
Mohamed Gnabaly, le maire écologiste de l'ïle-Saint-Denis, présente son projet d'écoquartier © Radio France - Rémi Brancato

"Notre écoquartier est fluvial, sans voiture, on la gare à l'entrée et, exemple, si on fait nos courses on aura un petit chariot qui permettra d'amener nos courses chez nous" explique le maire de la commune, l'écologiste Mohamed Gnabaly.

Le maire de l'Île-Saint-Denis, Mohamed Gnabaly

Des matériaux "bio-sourcés"

Ce village se veut exemplaire en matière d'environnement. Les matériaux choisis sur les bâtiments vont permettre de réduire l'empreinte carbone : le comité veut "faire en sorte que 100% des bâtiments intègrent des matériaux bio sourcés" comme le bois, qui permet de capter du CO2, explique Jérôme Lachaze, le directeur du développement durable de Paris 2024.

Dès la construction, un effort sera fait. "On peut imaginer aller au delà de 70% de recyclage des déchets de chantier" conseille notamment Philippe Maillard, directeur général des activités de recyclage chez Suez, qui a travaillé avec le comité de candidature sur le projet.

Des espaces verts et 80% de déchets valorisés

Ce village intégrera 3 hectares d'espaces vert, avec notamment des potagers, qui seront arrosés grâce à un système de récupération d'eau de pluie, mais aussi des activités nautiques sur la Seine et l'aménagement des promenades sur les rives.

Pendant les Jeux, l'accent sera mis sur le recyclage des déchets notamment. "Londres était à près de 70% de déchets réutilisés ou recyclés, nous visons 80% pendant la phase jeux" explique Jérôme Lachaze. D'autres mesures sont en discussion et le comité de candidature réfléchit même à organiser une compétition parallèle aux Jeux pour désigner l'équipe d'athlètes la plus respectueuse de l'environnement.

Reportage sur le site du futur village olympique, Rémi Brancato

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu