Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Près de Nancy, Enedis sécurise ses lignes pour protéger les cigognes

-
Par , France Bleu Sud Lorraine, France Bleu

Le gérant du réseau électrique est intervenu, ce mardi, sur des lignes à haute tension de Betaigne, en Meurthe-et-Moselle. Une opération de sécurisation pour éviter une nouvelle hécatombe de cigognes.

Une opération de ce type coûte environ 1.500 euros à Enedis
Une opération de ce type coûte environ 1.500 euros à Enedis © Radio France - Angeline Demuynck

Nancy, France

C'était un "accident rarissime" selon Enedis. Le week-end dernier, 9 cigognes sont mortes électrocutées près de Betaigne dans le Lunévillois, après avoir touché des lignes électriques de 20.000 volts. Pour éviter une nouvelle hécatombe, les équipes du gestionnaire du réseau de distribution d'électricité sont intervenues ce mardi sur les installations. 

Deux techniciens, perchés sur une nacelle, ont installé des systèmes de tiges en éventail pour empêcher les oiseaux de se poser sur les pylônes ou d'y installer leur nid. Les fils non protégés ont, eux, été remplacés par des câbles gainés, pour empêcher toute électrocution. Une opération nécessaire car les cigognes semblent se plaire à cet endroit. 

"On s'est aperçus qu'on se trouvait à côté d'un site de compostage des déchets verts, explique Patrick Genin de la Ligue de protection des oiseaux (LPO), elles viennent y manger et elles cherchent ensuite des endroits en hauteur pour se reposer". Selon le spécialiste, l'une des cigognes tuées était baguée et venait d'Allemagne. C'était apparemment un groupe qui entamait sa migration vers le Sud. L'horticulteur voisin en aurait vu passer une cinquantaine en quelques jours. 

Un partenariat pour protéger les oiseaux

Enedis et la LPO travaillent depuis sept ans en partenariat pour protéger les cigognes, grues et autres rapaces des risques électriques. Le gestionnaire du réseau a d'ailleurs pris de bonnes habitudes. "Aujourd'hui, toutes les lignes que l'on construit sont équipées de ponts isolants, détaille Jean-Marc Manouvrier, directeur adjoint territorial en Meurthe-et-Moselle, et dans les secteurs signalés par la LPO, on vient, dès qu'on est avertis, poser ce type de dispositif pour empêcher les oiseaux de se poser sur les supports." Une opération qui a un coût : environ 1.500 euros. 

La LPO invite, par ailleurs, les particuliers qui apercevraient des oiseaux électrocutés, à la contacter. Cela permettra d'identifier les lieux de passage et de sécuriser les lignes à l'endroit indiqué. On compte environ 2.000 couples de cigognes en France (contre 20 seulement dans les années 70), dont 600 en Alsace-Lorraine.