Climat – Environnement

Entretenir les zones humides pour freiner les crues du Rhône

Par Philippe Paupert, France Bleu Vaucluse jeudi 1 décembre 2016 à 17:58

La forêt alluviale mature de l'islon de la Barthelasse s'étend sur 23 hectares
La forêt alluviale mature de l'islon de la Barthelasse s'étend sur 23 hectares - Félicie Lure

La forêt alluviale de l'islon de la Barthelasse ou les travaux d'élargissement du lit de la Durance à La Roque d'Anthéron sont des exemples d'entretien des zones humides et de protection des crues. Associations et collectivités débattent à Avignon des zones humides de la Saône au Rhône.

Les rencontres des acteurs des espaces naturels du Rhône et de la Saône rassemblent à Avignon pendant deux jours des collectivités et des associations sur la préservation et la restauration des milieux humides.

La deuxième phase du plan Rhône prévoit jusqu'en 2020 de privilégier ces espaces pour protéger les villes des inondations.

Une rare forêt alluviale mature protège Avignon des crues

À Avignon, le Conservatoire des espaces naturels est très attentif aux 23 hectares de forêt alluviale mature de l'islon de la Barthelasse. Ce territoire au nord de l'île de la Barthelasse est un des rares espaces qui n'a pas été modifié par les aménagements du Rhône.

Florence Ménétrier, du Conservatoire des espaces naturels, précise que cette zone permet de filtrer l'eau et d'atténuer les crues du Rhône car c'est une zone d'expansion du fleuve : "Ces zones inondables permettent à l'eau de courir librement et d'être absorbée à quelques pas du centre-ville. Le site doit être préservé sans être sous cloche."

"L'islon de la Barthelasse est exemplaire car il n'a pas été touché par l'aménagement." Florence Ménétrier, du Conservatoire des espaces naturels

Forence Ménétrier "la forêt alluviale mature de l'islon de la Barthelasse est exemplaire"

Élargir le lit de la Durance pour protéger l'homme, les oiseaux et une tortue menacée

À La Roque d'Anthéron, le syndicat d'aménagement de la Durance s'est associé aux agriculteurs pour modifier et élargir le lit de la rivière. Les ouvrages de protection ont été éloignés.

Une cinquantaine d'hectares ont été gagnés pour atténuer les crues de la Durance. L'habitat de la sterne Pierre Garin et le petit gravelot a été amélioré.

François Boca, l'animateur Natura 2000 explique que "les agriculteurs ont cédé des terrains pour gagner des pâturages sur des lônes. Ce sont des sites de ponte pour la tortue cistude d'Europe qui sont restaurés par débroussaillage". C'est un des derniers sites de reproduction sur la Durance pour cette tortue menacée.

"Il n'y a pas eu d'expropriation car les agriculteurs gagnent des pâturages en restaurant le site de ponte des tortues." François Boca

François Boca: "tortues et agriculteurs profitent de l'élargissement du lit de la Durance"

La zone de ponte de la cistude d'Europe a été préservée sur la Durance - Aucun(e)
La zone de ponte de la cistude d'Europe a été préservée sur la Durance - Marc Cheylan

Partager sur :