Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

EPR de Flamanville : un démarrage encore retardé d'"au moins plusieurs mois"

mercredi 30 mai 2018 à 21:18 Par Pierre Coquelin et Anthony Raimbault, France Bleu Cotentin et France Bleu

Selon un responsable de l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) cité par le site montel.no, le démarrage de l'EPR de Flamanville pourrait accuser un nouveau retard d'"au moins plusieurs mois". Il serait lié aux réparations de 150 soudures défectueuses.

Le démarrage de l'EPR de Flamanville pourrait prendre à nouveau " plusieurs mois" de retard selon l'IRSN.
Le démarrage de l'EPR de Flamanville pourrait prendre à nouveau " plusieurs mois" de retard selon l'IRSN. © Radio France - Alexandre Chassignon

Flamanville, France

La mise en service de l'EPR de Flamanville sera-t-elle à nouveau retardée ? Prévu à la fin de l'année 2018, le démarrage du site manchois pourrait prendre encore "au moins plusieurs mois" de retard selon Thierry Charles, en charge de la sûreté nucléaire à l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN), cité par nos confrères du site internet montel.no dans un entretien paru ce mercredi. 

"Nous parlons clairement au moins de mois [de retard]. Mais tout dépendra de la conclusion de l’expertise qui se fera par rapport à l’atteinte des objectifs de sûreté", explique Thierry Charles, indiquant qu'il est "encore difficile de mettre le curseur entre quelques mois et plus".

Assemblée générale de la Cli ce jeudi

En avril, EDF a annoncé des "écarts de qualité" sur certaines soudures du circuit secondaire principal de l’EPR de Flamanville. Les 150 soudures devaient être réexaminées courant avril-mai. Selon Thierry Charles, cité par montel.no,  "le nombre de défauts c’est a minima une indication sur la qualité de réalisation donc cela montre qu’il y a eu une qualité insuffisante […] Mais il n’est pas nécessaire d’avoir beaucoup de défauts pour avoir une grosse difficulté par rapport à une exigence de sûreté".

Le projet a déjà six ans de retard. Son coût a triplé, passant de 3,3 à 10,5 milliards d'euros depuis sa conception. La Commission locale d’information (CLI) de Flamanville se réunit ce jeudi en assemblée générale. Ordre du jour : le chantier de l'EPR. Jointe mercredi soir, EDF n'a pas souhaité réagir.