Climat – Environnement

Et maintenant... quatre mois après le carottage de glace au sommet du Mont-Blanc

Par Marie Ameline, France Bleu Pays de Savoie mercredi 28 décembre 2016 à 6:00

Carotte de glace prélevée au sommet du Mont-Blanc
Carotte de glace prélevée au sommet du Mont-Blanc © Maxppp - Grégory YETCHMENIZA

Au mois d'août dernier, des chercheurs du CNRS et de l'université de Grenoble Alpes ont prélevé trois carottes de glace au col du dôme, sous l'arête sommitale du Mont-Blanc. Deux vont être stockées en Antarctique, la troisième s'apprête à être découpée en tranches pour étude.

  - Aucun(e)
-

Au mois d'août, à l'initiative de Jérôme Chappellaz, directeur de recherche au laboratoire de Glaciologie et Géophysique de l'environnement (LGGE) à Grenoble, une douzaine de glaciologues, français, italiens, américains et russes ont passé une quinzaine de jours sous le sommet du Mont-Blanc, à 4300 m d'altitude pour extraire du glacier trois énormes carottes de glace de 130 m de long et plusieurs tonnes. Objectif de ce projet "Ice Memory" , inscrit dans un programme de l'Unesco, et porté par l'Université Ca'Foscari de Venise et l'Université Grenoble Alpes : sauver la mémoire des glaciers avant qu'ils ne fondent.

  - Aucun(e)
-

Les trois carottes sont actuellement conservées par moins 25 degrés, dans les immenses congélateurs d'une entreprise de l'agglomération grenobloise.Comme cela a été prévu dès le début de ce programme, deux carottes, partiront en 2019en Antarctique, rejoindre d'autres blocs, prélevés sur une vingtaine d'autres glaciers du monde pour constituer "une bibliothèque glaciaire", où grâce à des technologies encore à inventer, les glaciologues des décennies futures feront parler les glaces millénaires afin de percer les mystères de l'univers.

La troisième carotte, elle, reste à Grenoble. Elle s'apprête à être coupée en tranches et étudier sous toutes les coutures. A Chamonix, le glaciologue Luc Moreau suit cette aventure de très près.

Luc Moreau sur l'étude de la carotte de glace prélevée au Mont-Blanc

Après le Mont-Blanc, c'est dans les Andes, sur le glacier bolivien de l'Illimani, à 6300 m d'altitude, que les chercheurs du laboratoire de glaciologie de Grenoble partiront au printemps compléter leur collection de carottes.