Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Et si l’on basait des canadairs en Corse ?

-
Par , France Bleu RCFM, France Bleu

Au lendemain d’un week-end rouge, marqué par près d’une cinquantaine de départs de feu, revient la question du positionnement des canadairs en Corse.

Au lendemain d'incendies importants revient la question du positionnement de canadairs en Corse
Au lendemain d'incendies importants revient la question du positionnement de canadairs en Corse © Radio France - Patrick Rossi

Ne serait-il pas judicieux de positionner deux canadairs en Corse tout au long de l’année ? L’interrogation n’est pas nouvelle mais Guy Armanet, le président du service d’incendies et de secours de Haute-Corse la ramène sur le devant de la scène.
Cette question fait suite à un week-end particulièrement chaud, marqué par près de 50 départs de feu. Les flammes, poussées par un vent violent ont détruit environ 1.500 hectares de végétation et menacé plusieurs villages comme Calenzana, Moncale ou encore Sampolo.
Les pompiers au sol ont été mis à rude épreuve durant de très longues heures avant que n’arrivent les renforts aériens (3 canadairs et 2 trackers). Ils ont permis de traiter les foyers les plus importants. Mais Guy Armanet estime « qu’il faudrait peut-être avoir deux canadairs basés à Ajaccio ou Bastia pour qu’ils puissent intervenir le plus rapidement possible. Quand on sait que l’attaque de feu doit se gagner dans la première demi-heure, c’est certainement plus facile d’intervenir immédiatement si les avions sont stationnés à Bastia ou Ajaccio » conclut le président du SIS de Haute-Corse.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess