Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Et si vous n'achetiez rien de neuf en 2018 ?

mercredi 10 janvier 2018 à 9:27 Par Juliette Micheneau, France Bleu Pays d'Auvergne et France Bleu

Défi lancé par l'association écologiste Zéro déchet et relayé par son antenne de Clermont-Ferrand : et si en 2018 on faisait tout pour n'acheter aucun objet neuf. Objectif : préserver nos ressources et limiter les déchets.

"Je recycle parc" à Clermont-Ferrand, récupère les dons d'objets pour les revendre.
"Je recycle parc" à Clermont-Ferrand, récupère les dons d'objets pour les revendre. © Radio France - Juliette Micheneau

Clermont-Ferrand, France

Le défi a été lancé en forme de bonne résolution : et si en 2018 vous n'achetiez rien de neuf ? Tatiana Blanc, trésorière de l'association Zéro Déchet Clermont Auvergne fait parti des quelques 5.000 personnes qui se sont inscrites sur le site Rien de Neuf, pour tenter de trouver, tout au long de l'année, des alternatives aux achats neufs. 

Premier argument donné sur le site "Rien de neuf ?", celui de la préservation de nos ressources : "Mon jean pèse en réalité 32 kg de matières premières et 8.000 litres d’eau. Quand j’achète d’occasion, c’est autant de nouvelles ressources qui ne seront pas extraites." 

Pour Tatiana Blanc, de Zéro Déchet Clermont, il s'agit avant tout d'essayer. "L'idée ce n'est pas de rendre coupable les gens. C'est vraiment de leur proposer des solutions pour faire mieux et leur faciliter cette démarche dans leur vie quotidienne." L'association envoie donc une newsletter aux personnes inscrites, "qui nous dit voilà, cette semaine, on met en avant tel acteur de l'occasion, qui vous propose telle solution." Même chose pour le prêt ou la location, bref tout pour vous éviter un achat neuf.

"Ne jetez pas !"

Le credo derrière cette démarche est clair : il y a suffisamment d'objets en circulation, pas la peine d'en rajouter pour qu'ils finissent à la poubelle. "Ça encombre les poubelles, ça coûte cher à la collectivité...". Eric, bénévole à la recyclerie clermontoise "Je recycle parc" le constate tous les jours : par manque de moyens humains, l'association se retrouve même à refuser des collectes tant la quantité d'objets dont on se débarrasse est importante.

Employé à "Je recycle parc" à Clermont, Jean-Luc répare le petit électroménager pour la revente. - Radio France
Employé à "Je recycle parc" à Clermont, Jean-Luc répare le petit électroménager pour la revente. © Radio France - Juliette Micheneau

Dans cette recyclerie clermontoise, on tente, autant que possible, de remettre en service le maximum d'objets. "Je répare les micro-ondes, les frigos... mais parfois il y a des pièces qui dépassent le prix de l'appareil. Il y a même des constructeurs qui font des appareils qu'on ne peut pas dévisser !", raconte Jean-Luc l'un des employés de l'association. "Je recycle parc" qui invite au don, pour ensuite, pourquoi pas, racheter votre propre objet : "ça vous coûtera toujours moins cher que de le faire réparer !".