Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

VIDÉO - Etsaut : malgré la démission de Nicolas Hulot, les éleveurs sont toujours mobilisés contre l'ours

mercredi 29 août 2018 à 20:40 Par Maud Calves et Mathias Kern, France Bleu Béarn et France Bleu

Environ 200 personnes ont manifesté ce mercredi à Etsaut, en vallée d'Aspe. Nicolas Hulot était attendu dans ce village, avant sa démission du gouvernement. Les manifestants ont déposés du sang et des carcasses de brebis sur le parvis de la mairie.

Les éleveurs ont déposé des carcasses de brebis sur la place du village.
Les éleveurs ont déposé des carcasses de brebis sur la place du village. © Radio France - MK

Etsaut, France

Sa démission ne change rien. Tant que le projet de réintroduction de deux ourses dans les Pyrénées n'est pas abandonné, les éleveurs continueront à se mobiliser explique l'un des éleveurs présents à la manifestation, Nicolas Bengochéa "Hulot n'est plus là mais il sera remplacé, donc on restera vigilant quoiqu'il arrive et on fera tout pour empêcher cela". À l'appel de l'Association de défense du patrimoine pyrénéen et de défense du pastoralisme (Addip) et de son président Olivier Maurin, quelque 200 manifestants ont voulu faire passer leur message devant la mairie d'Etsaut.

Le message est envoyé à la maire de la commune, Elisabeth Médard, favorable à cette réintroduction. "Elle ne veut pas nous entendre sur le fait que non, le pastoralisme ne peut pas vivre avec les prédateurs" explique fort, face aux fenêtres de la mairie, Olivier Maurin, l'un des leaders du mouvement. 

La manifestation a eu lieu au cœur du village d'Etsaut, sous le bruit des pétards. - Radio France
La manifestation a eu lieu au cœur du village d'Etsaut, sous le bruit des pétards. © Radio France - MK

Du sang et des carcasses de brebis lancés contre la mairie

En plus de l'ours, les éleveurs redoutent le loup qui sévit en ce moment en vallée d'Ossau. Les carcasses de brebis victimes du prédateur ont été déposées sur la place du village avant d'être jetés sur le parvis de la mairie. Le tout, arrosé de sang, face à la quarantaine de gendarmes venus protéger les lieux. La maire d'Etsaut souhaite porter plainte contre les dégradations "pour atteinte aux biens publics".

Les éleveurs ont déversé du sang devant la mairie. - Radio France
Les éleveurs ont déversé du sang devant la mairie. © Radio France - MK

Serge Garrocq, éleveur de brebis en Vallée d'Ossau