Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement DOSSIER : Le projet de l'A45 entre Saint-Étienne et Lyon

Évacuation de Notre-Dame-des-Landes : solidarités dans la Loire et questions sur une ZAD contre l'A45

lundi 9 avril 2018 à 16:34 Par Mathilde Montagnon, France Bleu Saint-Étienne Loire

Entre 70 et 80 personnes se sont rassemblées ce lundi soir place Jean-Jaurès à saint-Étienne en solidarité avec les zadistes de Notre-Dame-des-Landes alors que la question d'une éventuelle ZAD sur le trajet de l'A45 est toujours posée.

Entre 70 et 80 personnes se sont rassemblées place Jean-Jaurès pour soutenir la ZAD de Notre-Dame-des-Landes
Entre 70 et 80 personnes se sont rassemblées place Jean-Jaurès pour soutenir la ZAD de Notre-Dame-des-Landes © Radio France - Mathilde Montagnon

Saint-Étienne, France

"Stop à la criminalisation des lieux de vie alternatif", "ZAD Notre-Dame-des-Landes, terreau fertile pour des modes de vie coopératif et des territoires autogérés", "L'aéroport est mort mais son monde reste à détruire".... Plusieurs banderoles ont été déployées lundi soir place jean-Jaurès à saint-Étienne où entre 70 et 80 personnes se sont rassemblées pour dénoncer l’opération de démantèlement de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. Pour eux, la ZAD était un lieu d'expérimentation d'un autre modèle de société qu'il fallait défendre. Une manifestation est également prévue samedi à 14h devant l'entreprise Verney-Carron de Saint-Etienne.

Reportage de Mathilde Montagnon

Le démantèlement de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes pose la question de l'avenir de ces zadistes. Peuvent-ils s'installer sur le tracé du projet d'autoroute A45 comme l'ancien maire de la Talaudière l'avait proposé ? Ici, la situation est plus complexe qu'à Notre-Dame-des-Landes, où les zadistes s'étaient installés sur les terres laissées libres après les expropriations des agriculteurs. Sur le tracé de l'A45, actuellement, il n'y a pas de terrains disponibles. Le chantier n'a pas démarré, aucune expulsion n'a été décrétée. Aucune terre ne peut être occupée. Le travail actuel des opposants s'articulent donc entre le lobbying auprès des élus, le développement de projet alternatifs à l'A45 et les initiatives locales.   

Mais les opposants sont unanimes : tous les moyens seront bons pour empêcher l'A45.  Et ils ont bien conscience que parler de ZAD fait peur, c'est "une arme de dissuasion massive" avouent certains. L'heure n'est pas à la ZAD donc, mais tout se prépare en coulisse : une tour de garde a été installée à Cellieu l'automne dernier. Un emplacement qui n'a pas été choisi au hasard et qui pourrait être l'embryon d'un futur campement. Une loge de vigneron est en cours de rénovation à Saint-Joseph. Et puis l'an dernier, lors du grand rassemblement début juillet à Saint-Maurice-sur-Dargoire, des opposants à Notre-Dame-des-Landes avaient fait le déplacement. Certains opposants historiques à l'A45 craignent même que le mouvement ne leur échappe. Et que la venue des zadistes ne soient inéluctable. 

Une chose est certaines : des liens existent entre les différents mouvements d'opposition aux "grands projets inutiles et imposés" type grand contournement ouest de Strasbourg, Roybon ou Lyon-Turin. Après des années de mobilisation locale, la structuration et la coordination des différents groupes d'opposants à l'A45 sont nées d'une rencontre entre le ligérien Laurent Pinatel de la Confédération Paysanne et du rhodanien Maxime Combes d'Attac. Rencontre durant l'été 2016, justement à la ZAD de Notre-Dame-des-Landes.