Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Extension de Center Parcs dans l'Eure : des associations montent au créneau

Alors que Center Parcs veut construire de nouveaux cottages dans son domaine des Bois Francs dans l'Eure, plusieurs associations sont vent debout contre ce projet d'extension. Elles dénoncent la déforestation de 36 hectares de forêt et un usage accru des ressources en eau.

L'agrandissement de l'Aqua Mundo fait partie du projet d'extension de Center Parcs dans l'Eure
L'agrandissement de l'Aqua Mundo fait partie du projet d'extension de Center Parcs dans l'Eure © Radio France - Laurent Philippot

Les Barils, France

L'enquête publique sur l'extension du Center Parcs des Bois Francs, le premier créé en France aux Barils, dans l'Eure, s'est achevée le 6 août dernier et la jeune association, Le Pic vert des Bois Francs, ne décolère pas. Elle dénonce un véritable gaspillage de l'eau,  le massacre du patrimoine naturel  et la dégradation du cadre de vie, avec, dit-elle, "la construction d'une banlieue en lieu et place d'une magnifique forêt"

Une consommation d'eau démesurée 

Dans le projet d'extension porté par le groupe Pierre et Vacances, l'extension de l'Aqua Mundo, le complexe aquatique, ce qui en ferait la plus grande piscine d'Europe selon l'association. "La ressource en eau potable sera gaspillée au risque de priver les habitants locaux du minimum d'eau potable pour leur vie" avance le secrétaire de l'association Le Pic vert des Bois Francs et Marc Heude d'estimer que l'aménagement de la piscine et la construction de 300 nouveaux cottages équivalent à la consommation d'une ville de 3.000 habitants. L'association avance un chiffe d'une consommation totale pour l'ensemble du domaine de 525.000 mètres cubes par an, chiffre confirmé par Pierre et Vacances Développement. Cette inquiétude est partagée par la population lors de sa consultation,  dans le bilan des garantes de la Commission nationale du débat public :  

Les populations des communes de Pullay et des Barils redoutent que le projet ne les prive d’eau potable, en particulier lors des restrictions préfectorales d’eau en période de sècheresse estivale " - Bilan CNDP

Un projet absurde et coupable "dans une région où la nappe phréatique est déjà en difficulté" pour Aurélie Serry, la présidente de l'association.  Le seuil de crise sécheresse a en effet été franchi pour le bassin de l'Avre amont.   

Pour transporter le dossier qu'ils ont monté,  les membres de l'association Le Pic vert des Bois Francs ont besoin d'une valise ( à droite de la présidente Aurélie Serry)  - Radio France
Pour transporter le dossier qu'ils ont monté, les membres de l'association Le Pic vert des Bois Francs ont besoin d'une valise ( à droite de la présidente Aurélie Serry) © Radio France - Laurent Philippot

La régénération de Center Parcs

Cette extension, "c'est à l'intérieur du domaine des Bois Francs" précise Éric Magnier, le directeur développement de Pierre et Vacances Développement, "il ne s'agit pas de terrains nouvellement acquis par le groupe". Pour mener à bien ce projet d'extension, Center Parcs va se raccorder au réseau d'eau potable de Verneuil et au réseau du SEPASE (syndicat d'eau potable et assainissement collectif du sud de l'Eure) pour l'assainissement, un investissement entièrement financé par Pierre et Vacances. Jusqu'à présent, le village de vacances a son propre système d'alimentation en eau potable, grâce à deux forages et sa station d'épuration. 

Notre raccordement n'aura pas d'impact sur le prix de l'eau des abonnés" - Éric Magnier, Pierre et Vacances

Une explication dont doute l'association Le Pic Vert des Bois Francs, qui craint de voir le prix du mètre cube monter en flèche. 

Contacté, le président de l'Interco Normandie Sud Eure n'a pas souhaité répondre à nos questions. Jean-Luc Boulogne préfère attendre les conclusions du commissaire enquêteur, qui devraient être rendues publiques fin août, début septembre. 

Choix de la station

France Bleu