Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

VIDÉO - Faut-il craindre une pollution importante sur la plage de l'Entrée à Frontignan ?

vendredi 1 septembre 2017 à 6:30 Par Sébastien Garnier, France Bleu Hérault

Un moniteur de plongée tire la sonnette d'alarme : l'émissaire en mer de la station d'épuration des Eaux Blanches, à Frontignan (Hérault), fuit toujours. Il redoute une rupture du tuyau construit il y a plus de 40 ans.

illustration
illustration © Maxppp -

Frontignan, France

Fin juillet, la baignade a été interdite pendant six jours sur la plage de l'Entrée (c'est la plage la plus à l'ouest) à Frontignan (Hérault).

Des analyses ont révélé la présence d'eschérichia coli et d'entérocoques intestinaux au delà de la limite autorisée.

Montré du doigt, l'émissaire en mer qui part de la station d'épuration des Eaux Blanches et rejette à sept kilomètres au large. Ce tuyau de 1,20 mètre de diamètre a été construit en 1974 et il serait bien mal en point.

"Un jour ou l'autre, j'ai peur qu'il pète complètement." (Guy, plongeur)

Plusieurs fuites ont été colmatées au cours du mois d'août dans la zone des 300 mètres, mais selon Guy Ruggiero ,un moniteur de plongée qui est retourné sur la zone ce mercredi, le problème n'est pas réglé. Il redoute une rupture de l'émissaire.

"Dans la bande des 300 mètres il y a au moins encore une fuite, que j'ai filmée, _raconte ce plongeur. On voit nettement la présence de poissons, signe d'un écoulement de matières fécales."_ (voir vidéo ci-dessous)

"Cet émissaire il est foutu, il y a des traces de rouille, des plaques de protections qui sont tombées, c'est lamentable"

Guy Ruggiero moniteur de plongée raconte ce qu'il a vu ce mercredi

Un emplâtre sur l'émissaire en mer pour colmater une fuite  - Aucun(e)
Un emplâtre sur l'émissaire en mer pour colmater une fuite - Guy Ruggiero

Un brise lame à l'origine des dégradations

Du côté de la communauté d'agglomération du Bassin de Thau, on explique que l'émissaire est abîmé à cause de la digue toute proche, qui protège le cheminement des péniches du canal du Rhône à Sète jusqu'au port de Sète. Lors des tempêtes, des morceaux d'enrochement percutent le tuyau. Un audit est prévu et d'éventuels travaux à partir du mois d'octobre.

Solution envisagée ? La construction d'une coque tout autour de l'émissaire pour le protéger.

Patrick Réamot directeur général adjoint au service cycle de l'eau de la CABT