Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

PHOTOS - Faut-il s'inquiéter pour le niveau du lac de Pierre Percée ?

Faut-il s'inquiéter pour le niveau d'eau du lac de Pierre Percée ? Ce lac artificiel, à la limite entre Meurthe-et-Moselle et Vosges,permet de réguler les débits de la Meurthe et de la Moselle. La retenue a atteint un plus bas historique en décembre. EDF se veut rassurant.

Les bords du lac de Pierre Percée début juin 2019
Les bords du lac de Pierre Percée début juin 2019 © Radio France - Nathalie Broutin

Pierre-Percée, France

Le phénomène attire régulièrement les promeneurs sur les bords du lac de Pierre Percée à la limite entre Meurthe-et-Moselle et Vosges : la retenue d'eau est à un niveau bas pour la saison après une sécheresse historique en 2018. Mais faut-il s'inquiéter pour les cours d'eau en aval dont la Moselle qui sert à refroidir la centrale nucléaire de Cattenom, en Moselle ? Elements de réponse.

Une recharge trop faible

Pierre Percée, qui permet de réguler les débits de la Meurthe et de la Moselle, a atteint un niveau historiquement bas au mois de décembre 2018. Le lac qui peut contenir plus de 60 millions de mètres-cubes d'eau n'était rempli qu'au tiers de sa capacité après une sécheresse exceptionnelle. Il a plu moitié moins que la normale de juin à novembre 2018. Depuis, la pluie a joué son rôle mais n'a pas permis de recharger totalement Pierre Percée, rempli seulement aux deux tiers aujourd'hui. Cette sécheresse rarissime ne serait pas sans conséquence si elle devait se répéter, explique Jean-Dominique Peillex, directeur de l'exploitation hydraulique chez EDF en Alsace et dans les Vosges : 

"Nous n'avions jamais rencontré une situation analogue, en 25 ans. Si nous rencontrions une saison équivalente à celle de 2018, oui, la situation serait plus compliquée. Mais c'est une probabilité, pour nous, très faible. 25 ans, un année vraiment atypique, celle de 2018."

Les bords du lac de Pierre Percée début juin 2019 - Radio France
Les bords du lac de Pierre Percée début juin 2019 © Radio France - Nathalie Broutin

En attendant, les débits de la Moselle et de la Meurthe sont contrôlés en temps réel pour anticiper d'éventuelles difficultés. EDF pompe également dans la Plaine, une rivière qui se jette dans la Meurthe, dès que c'est possible pour remplir le lac. De son côté, l'autorité de sûreté nucléaire dit ne pas être inquiète en ce qui concerne le refroidissement de la centrale nucléaire de Cattenom.

Les bords du lac de Pierre Percée début juin 2019 - Radio France
Les bords du lac de Pierre Percée début juin 2019 © Radio France - Nathalie Broutin