Infos

Faut-il supprimer les voitures diesel?

Par Aurélie Locquet, France Bleu Alsace lundi 17 mars 2014 à 11:30

Pollution : pourquoi un pic en ce moment ?
Pollution : pourquoi un pic en ce moment ? © IDÉ

Alors que la circulation alternée a été mise en place en Ile de France à cause d'un pic de pollution aux particules fines, les écologistes se mobilisent pour mettre fin à une fiscalité trop avantageuse pour le diesel selon eux.

Retrouvez l'interview en intégralité du directeur général de l'Automobile club, Roger Braun.

Retrouvez l'interview en intégralité de Guy Perrier, ancien directeur des usines Peugeot dans le grand Est.

"Il faut s'attaquer aux causes du problème". L'ancienne ministre de l'écologie, Delphine Batho n'est pas tendre avec le gouvernement alors qu'une bonne partie de la France a été ou est touchée par un pic de pollution aux particules fines. Elle résume la circulation alternée à "des mesures cosmétiques" et demande que la fiscalité, trop favorable au diesel, soit revue.

Le diesel, un choix politique?

En France, le diesel est moins taxé que l'essence. Un choix politique pour soutenir les constructeurs automobiles français. Aujourd'hui, 60% des véhicules roulent au diesel dans le pays.

La pollution aux particules fines est en partie liée à cette circulation. Selon le Centre interprofessionnel technique d'études de la pollution atmosphérique (Citepa), la part routière représente près de 18% des émissions de particules dans l’air.

"Il faudrait progressivement remplacer les véhicules les plus anciens qui ne sont pas équipés de filtres", souligne Roger Braun. "Enseigner l'écoconduite permettrait aussi de consommer moins de carburant, jusqu'à moins 20%".

"Les voitures électriques vont remplacer les autres"

Quant à l'utilisation de la voiture électrique, "elle est encore liée à de nombreuses contraintes", regrette Guy Perrier, ancien directeur des usines Peugeot dans le grand Est. "Il n'y a pas assez de prises, et l'autonomie est encore trop limitée. Mais dans 20, 30 40 ou 50 ans, les voitures électriques vont remplacer les autres."

Partager sur :