Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement DOSSIER : Fessenheim : la plus ancienne centrale nucléaire de France

Fessenheim : le gouvernement annonce 10 millions d'euros dès 2019 pour préparer l'après-nucléaire

jeudi 4 octobre 2018 à 9:16 Par Maud Czaja, France Bleu Alsace et France Bleu

Sébastien Lecornu est en Alsace ce jeudi pour un troisième comité de pilotage sur l'avenir du territoire de Fessenheim après la fermeture de la centrale nucléaire. Sur France Bleu Alsace, il annonce 10 millions d'euros dès 2019 pour aménager une zone de développement économique.

Sébastien Lecornu secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Transition écologique
Sébastien Lecornu secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Transition écologique © Maxppp - .

Strasbourg, France

Neuf mois après avoir mis en place le premier comité de pilotage sur l'avenir du territoire de Fessenheim après la fermeture de la centrale nucléaire, Sébastien Lecornu secrétaire d'Etat auprès du ministère de la Transition écologique est à nouveau en Alsace pour évoquer le dossier. Invité sur France Bleu Alsace, il annonce le déblocage de 10 millions d'euros rien que pour 2019  pour alimenter un fonds d'amorçage pour aménager une zone de développement économique de 200 ha identifiés. "L'Etat débloque des moyens sans précédent, la priorité est de recréer des emplois", assure Sébastien Lecornu.

10 millions d'euros débloqués dès 2019 pour une zone économique

Reste à savoir si cela suffira aux élus locaux qui ces dernières semaines ont boycotté les réunions intermédiaires estimant que le compte n'y était pas notamment en matière de fiscalité. Sébastien Lecornu promet une enveloppe de 30 millions d'euros sur dix ans pour compenser la perte des recettes fiscales avec la fermeture de la centrale nucléaire. En revanche, la commune de Fessenheim devra bien continuer de verser près de trois millions d'euros au FNGIR, le fonds national de garantie individuelle des ressources.

"La centrale fermera sous le quinquennat" Sébastien Lecornu

La fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim est liée à l'ouverture de l'EPR de Flamanville dont le chantier prend beaucoup de retard. "Même si la centrale de Flamanville devrait encore prendre du retard, les deux tranches de réacteur de Fessenheim sont soumis à recarrénage en 2020 et 2022, et EDF n'a pas fait les investissements nécessaires", indique Sébastien Lecornu sur France Bleu Alsace. Le processus de fermeture commencerait donc au plus tard en 2020.