Climat – Environnement DOSSIER : Fessenheim : la plus ancienne centrale nucléaire de France

Fessenheim : Nicolas Hulot promet une fermeture de la centrale nucléaire "après concertation"

Par Céline Rousseau, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu jeudi 18 mai 2017 à 22:11 Mis à jour le vendredi 19 mai 2017 à 8:08

Nicolas Hulot promet la fermeture de la centrale nucélaire de Fessenheim.
Nicolas Hulot promet la fermeture de la centrale nucélaire de Fessenheim. - Capture d'écran France 2

Le nouveau ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot s'est exprimé pour la première fois depuis sa nomination jeudi sur le dossier Fessenheim. Dans le journal de 20h de France 2, il promet la fermeture de la centrale "après concertation".

Invité du journal de 20h de France 2, Nicolas Hulot a assuré que la fermeture de Fessenheim était toujours d'actualité. "C'est le dernier acte politique de Ségolène Royal. J'ai promis de préserver ses acquis, donc la fermeture aura lieu, dans la concertation", a précisé le nouveau ministre de la transition écologique et solidaire. Le décret de fermeture de la plus vieille centrale nucléaire de France est paru le 9 avril dernier.

"Après concertation"

Lors de la campagne présidentielle, Emmanuel Macron avait pris l'engagement de fermer Fessenheim. "Qu'on soit pour ou contre le nucléaire, on ne peut pas s'en passer du jour au lendemain", a rajouté Nicolas Hulot. "Derrière le nucléaire, il y a des hommes et des femmes". La loi de transition énergétique prévoit de réduire la part du nucléaire à 50% dans la production d'électricité en France.

La réaction des anti-nucléaires n'a pas tardé. André Hatz, le porte-parole de l'association Stop Fessenheim exhorte le nouveau ministre à agir pour fermer la centrale nucléaire mise en service en 1978.