Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement DOSSIER : Fessenheim : la plus ancienne centrale nucléaire de France

Fessenheim : nouveau retard pour la fermeture de la centrale nucléaire alsacienne

mercredi 25 juillet 2018 à 9:21 Par Maud Czaja et Guillaume Chhum, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu

La centrale nucléaire de Fessenheim ne devrait pas fermer avant le quatrième trimestre 2019 en raison d'un nouveau retard de mise en service de l'EPR de Flamanville, annoncé par EDF ce mercredi.

La centrale nucléaire de Fessenheim ne fermera pas en 2018
La centrale nucléaire de Fessenheim ne fermera pas en 2018 © Maxppp - .

La fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim est actée mais conditionnée à l'ouverture de l'EPR de Flamanville. Or ce chantier prend du retard. Un nouveau report d'un an est annoncé par EDF ce mercredi en raison de problèmes de soudure.

Une fermeture repoussée au mieux fin 2019

Au départ prévue fin 2018, la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim n'aura pas lieu avant le quatrième trimestre 2019 d'après le secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Transition écologique Sébastien Lecornu. 

Ce retard est une mauvaise nouvelle pour EDF qui annonce un surcoût de 400 millions d'euros pour le chantier de Flamanville.

Colère des anti-nucléaire et satisfaction à la mairie de Fessenheim 

Ils sont complètement fada, il faut absolument que l'on déconnecte la fermeture de Fessenheim du démarrage de l'EPR, puisque cela veut dire que si l'EPR ne démarre jamais, ce qui risque d'arriver, nous ne fermerons jamais Fessenheim !" André Hatz, le porte-parole de Stop Fessenheim 

André Hatz, le porte-parole de Stop Fessenheim est en colère

Ce nouveau délai permet de mieux préparer la reconversion économique du territoire. La fermeture nous n'y échapperons pas, mais ce nouveau délai est un répit pour préparer l'après fermeture," Claude Brender, le maire de Fessenheim 

C'est un répit pour préparer la fermeture explique le maire de Fessenheim, Claude Brender