Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

EN IMAGES - Visitez une maison bioclimatique à ossature bois à Guinchainville

vendredi 5 octobre 2018 à 5:02 Par Laurent Philippot, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Du 5 au 28 octobre 2018, c'est la neuvième fête de l'énergie. 80 animations sont prévues dans les cinq départements normands. À Guichainville, dans l'Eure, Bernard Giraudeau a fait construire une maison bioclimatique à ossature bois qu'il ouvre au public le 20 octobre.

Bernard Giraudeau devant sa maison. Les baies vitrées montent à près de sept mètres. Sans radiateur, la maison est chauffée à une vingtaine de degrés
Bernard Giraudeau devant sa maison. Les baies vitrées montent à près de sept mètres. Sans radiateur, la maison est chauffée à une vingtaine de degrés © Radio France - Laurent Philippot

Guichainville, France

Écocitoyen militant, Bernard Giraudeau l'est assurément. Ce professeur de sciences de la vie et de la terre, qui envisage lors de sa prochaine retraite de s'inscrire dans le mouvement de la décroissance, en vivant avec ce que nous donne la nature, a toujours voulu une maison écologique. C'est désormais chose faite avec la maison de 170 mètres carrés qu'il a fait construire à Guinchainville, à quelques kilomètres d'Évreux. 

Les larges baies vitrées permettent au rayonnement solaire de chauffer la maison, qui n'a pas de radiateur - Radio France
Les larges baies vitrées permettent au rayonnement solaire de chauffer la maison, qui n'a pas de radiateur © Radio France - Laurent Philippot

Les secrets de la maison : serre solaire, baies vitrées et mur Trombe

La serre solaire, construite juste en face du canapé, permet d'emmagasiner la chaleur. Le mur qui sépare la serre et le salon dégage une température de 37 degrés. Une chaleur qui est ensuite restituée à l'intérieur du logement, c'est un mur Trombe, une technique encore peu utilisée. À l'intérieur, Bernard a tenu a faire les finitions lui-même -un enduit réalisé avec la terre argilo-sableuse du jardin - (c'est le mur en briques derrière le poêle à granulés), ce qui explique quelques irrégularités, qui n'ont pas manqué d'être relevées par les nombreux artisans qui se sont succédé sur le chantier. On peut dire que le mur Trombe, c'est un chauffage solaire passif. "C'est un mur en terre crue qui capte la chaleur" explique le propriétaire "et il la restitue". Cette maison fonctionne en fait par flux de températures. 

J'ouvre des portes, je ferme des portes et en fonction je fais chauffer mes pièces. Pour chauffer la chambre du haut, j'ouvre la porte de la serre et la chambre va chauffer. Pour la refroidir, j'ouvre la porte de l'atelier" - Bernard Giraudeau, propriétaire d'une maison bioclimatique

Le mur trombe, côté serre, qui permet d'accumuler la chaleur du soleil pour chauffer la maison bioclimatique - Radio France
Le mur trombe, côté serre, qui permet d'accumuler la chaleur du soleil pour chauffer la maison bioclimatique © Radio France - Laurent Philippot
Thermomètre en main, Bernard mesure la chaleur du mur trombe côté salon : 31 degrés ! - Radio France
Thermomètre en main, Bernard mesure la chaleur du mur trombe côté salon : 31 degrés ! © Radio France - Laurent Philippot

L'orientation de la maison a aussi été choisie pour profiter au maximum des rayons du soleil. Et ça marche tellement bien que le propriétaire a été obligé d'installer des rideaux qui réfléchissent la lumière pour se protéger lors des mois d'été. Grâce au soleil, Bernard Giraudeau a pu chauffer sa maison à 19-20 degrés jusqu'en décembre sans aucun radiateur. Sa consommation électrique, par rapport à son ancien pavillon, a fondu comme neige au soleil : 700 euros d'électricité en moyenne par an pour chauffer 170 mètres carrés. Bernard Giraudeau est écolo jusqu'au bout des ongles : il récupère l'eau de pluie pour alimenter la chasse d'eau et roule, bien sûr, en voiture électrique. 

Une bonne isolation ne suffit pas, il faut que la maison soit étanche à l'air

Vous ne pouvez pas imaginer les déperditions de chaleur qui peuvent passer par des joints en mauvais état ou par des prises électriques.  Pour assurer un confort optimal, il faut aussi bien travailler l'étanchéité à l'air du bâtiment. "Si l'air traverse à travers les laines d'isolation, ça ne sert à rien" confirme Mylène Gajic, l'architecte du cabinet Les Ateliers d'Avre et d'Iton  qui a suivi les travaux. Pour autant, les artisans ne pas encore suffisamment formés sur cette étanchéité, notamment dans le cadre des rénovations énergétiques. Pour ce chantier, l'architecte a fait venir un professionnel du Perche, "parce qu'il travaille bien et qu'il est minutieux ! "

Pour l'isolation, de la ouate de cellulose a été choisie. On peut voir dans l'atelier le travail de l'artisan qui a réalisé l'étanchéité à l'air - Radio France
Pour l'isolation, de la ouate de cellulose a été choisie. On peut voir dans l'atelier le travail de l'artisan qui a réalisé l'étanchéité à l'air © Radio France - Laurent Philippot
Une ventilation double flux a été installée dans un placard entre la chambre et la salle de bains. Son bruit n'empêche absolument pas Bernard de dormir - Radio France
Une ventilation double flux a été installée dans un placard entre la chambre et la salle de bains. Son bruit n'empêche absolument pas Bernard de dormir © Radio France - Laurent Philippot

Pour visiter la maison de Bernard Giraudeau le samedi 20 octobre 2018 entre 14h00 et 17h00, il faut vous inscrire en envoyant un courriel à l'adresse suivante eie27@soliha.fr avant le 17 octobre. Le programme complet de la Fête de l'énergie dans notre région est à retrouver ici